Jump to content

Etude posturale


Recommended Posts

Perso, je trouve tout ça un peu light...

Je n'ai pas tout lu mais à 1ère vue, rien sur :

-la longueur idéale des manivelles

-la position des cales sur les chaussures

-la largeur du cintre

-la position des freins sur le cintres

Chez Cyclissimo tu as tout ça très précisément
Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...

Bien le bonjour Je suis Patrick Guillaume, le kiné qui a eu le plaisir de faire l'étude posturale dynamique de Cyril. Je le félicite pour le compte rendu détaillé de la séance qu'il a publiée ici. Soit il a une mémoire d'éléphant, ou bien j'ai été enregistré à mon insu ;). Ce fut une séance bien agréable et il me semble que nous avons fait du bon travail. Je dis "nous" car c'est en grande partie notre communication qui est importante pour le résultat final. Quand nous nous sommes quittés, il m'avait semblé que Cyril était satisfait et j'étais, et je le suis encore aujourd'hui, persuadé que les nouvelles positions plairont à Cyril. Il est un peu dommage que l'incident du rapport (là, nous nous étions mal compris) le fasse douter. En ce qui concerne certaines données, comme la largeur du guidon ou les longeurs de manivelles, elle sont facilement mesurables ou directement lisibles. Je prends bien entendu note de toutes les cotes mais je ne fournis au client généralement que celles qui doivent être changées. Je pense qu'un rapport rempli de chiffres apporte moins qu'une bonne position adaptée sur le vélo. Mais comme j'assure toujours un suivi, je peux à tout moment fournir d'autres données que celles mentionnées dans le rapport. Je constate que beaucoup de cyclistes sont à la recherche d'un bonne étude posturale. Permettez-moi quelques conseils si vous voulez qu'elle vous convienne: * Si vous la voulez individuelle et personnalisée, évitez celles qui prennent des mesures et les fait passer par la base de données de leur logiciel pour vous fournir vos cotes. Je ne pense pas qu'on puisse appeler cela une étude posturale. Mais elle peut vous convenir si êtes certains de ne pas avoir de particularités morphologique sortant de la moyenne. * Assurez-vous qu'après l'EP, vous puissiez rester en contact avec votre bike-fitter. On n'est pas pareil d'un jour à l'autre. Les cotes fournies après l'étude posturale ne pas nécessairement définitives et doivent pouvoir encore adaptées en fonction du ressenti. De plus une EP se fait un peu dans des conditions labo. * Si ces 2 conditions sont remplies, il est inutile de vouloir essayer une autre méthode afin de comparer. Premièrement cela risque de vous perturber. Ensuite chaque bike-fitter a sa méthode, son expérience, ... De plus les repères pris ne sont pas toujours les mêmes. Pour la selle par exemple, on peut prendre la pointe, le milieu ou l'arrière de la selle. Autre chose: si ce n'est pas trop loin pour vous, il y a une chouette rando dimanche à Larochette. Un peu comme la Petite Suisse. Tschüss

Link to comment
Share on other sites

  • 2 months later...

Bonsoir,

Comme promis je reviens avec un retour sur l'EP de la Clinique d'Eich à Luxembourg, effectuée dans le cadre d'un bilan sportif complet (voir topic ''test d'effort'' http://www.b-m-b.be/...post__p__718878).

On arrive à des résultats proches mais tout de même différents. Qui me conviennent parfaitement en pratique (testé sur 40 bornes Dimanche) Mais cette fois obtenus en 30 minutes pour les mesures et 15 minutes pour la vidéo (le temps d'installer le vélo sur le rouleau, de mettre la caméra etc...).

Mon Trek ne passait pas sur le premier rouleau Elite dispo à la Clinique, ils en ont acheté un entre mon premier RDV pour le test d'effort et le second pour l'EP et là ça passait juste donc on a pu faire la vidéo dynamique pour valider l'angle genou et les réglages de posture (un rouleau Elite pour 29'', avec un adaptateur que mon vélociste leur avait fournit pour les full suspendus comme mon Top Fuel, plus larges que des vélos classiques :) )

Ce qui n'est pas inclu dans l'EP de la Clinique:

- position des cales

- pression sur la selle, dans les chaussures

- approche kiné

Par contre pour le reste, tout y est.

Comment cela se passe-t-il:

ETAPE 1 - DATA INPUT

- On rentre les données cycliste et matérielles (type de vélo, matériau, dimensions roues, types de cales, de chaussures, etc...)

- Le logiciel est relié en temps réel à la base de donnée bikescan en Allemagne

ETAPE 2 - BODY SCAN (Matériel utilisé: scanner laser 3D (www.bikescanner.de))

- On marque au marqueur noir des points de repère sur votre corps. Articulation du poignet, articulation de l'épaule, articulation du genou, et base du cou

- On vous place sur la plateforme de mesure, et au moyen d'un laser monté sur un axe horizontal et vertical, on prend le repère de chaque point (avec un accessoire pour l'entrejambe, on s'assoit dessus, c'est un espèce de T avec piston pour avoir une mesure précise avec niveau à bulle)

- Ces points sont automatiquement reportés sur le programme de mesure, donnant ainsi une vue sur les mensurations du cycliste

ETAPE 3 - BIKE SCAN (Matériel utilisé: scanner laser 3D (www.bikescanner.de))

- On place le vélo sur la plateforme de mesure, pourvue d'une fente pour stabiliser le vélo d'aplomb

- On prend les mesures du vélo en différents points (centre axe de pédalier, centre du dessus de la selle dans l'axe de la tige de selle, centre absolu du cintre dans l'axe des extrêmités à la hauteur du dessus des poignées)

ETAPE 4 - VIDÉO DYNAMIQUE

- On fixe le vélo sur le rouleau

- On pédale 1 minute

ETAPE 5 - ANALYSE DES MESURES ET RECOMMANDATIONS

Sur cette base, le spécialiste analyse les résultats, et trois jours plus tard envoie un document en trois volets, donc un reprendre les quatre côtes essentielles pour régler le vélo aux petits oignons.

J'ai amené mon papier et mon vélo chez mon vélociste qui dispose de tout le nécessaire pour les mesures au poil, il m'a reporté les côtes sur mon bike en 10 minutes, c'est au mm près (il a l'habitude de bosser pour des patients de la Clinique) et ma foi... c'est top.

Le programme propose des côtes idéales, mais le spécialiste fait des recommandation en fonction également de la vidéo et de l'anamnèse initiale avec le cycliste.

Mon vélo est réglé comme recommandé, et pour un centimètre par ci et 2,5cm par là, et quelques degrés en moins sur l'angle du genou, je sens une différence réellement positive notamment dans les côtes et sur les reprises dans les passages techniques. J'ai plus d'allonge, de puissance, je fatigue moins vite.

Voici donc mon avis personnel sur mon vécu des deux approches et mon sentiment final.

Chez Bikefit:

- j'ai trouvé intéressant de visualiser la pression sur la selle, ceci m'a permis de savoir comment mon postérieur fonctionnait (zones d'appui) et donc de savoir quel profil de selle pouvait me convenir, et quel profil de selle ne pouvait pas me convenir

- j'ai trouvé intéressant l'approche de réglage des cales dans les chaussures. J'ai pu le reproduire à la maison pour deux autres paires, le principe est somme toute simple et terriblement efficace

- j'ai apprécié le temps passé pour l'anamnèse, et les manipulations pour déceler d'éventuels soucis articulaires, musculaires, etc...

A la Clinique d'Eich:

- j'ai apprécié la rapidité, la méthode, la rigueur et la précision des prises prises de mesures! (en moins d'une heure, vestiaire compris, c'était fini)

- on a également analysé mon écartement de bras (largeur de cintre), et la position des commandes

- j'ai apprécié le résultat objectif constaté sur le terrain

- j'ai apprécié le prix

- j'ai apprécié que l'on investisse pour le rouleau (qui peut donc également accueillir du 29'', et du full suspendu), mais que l'on dispose d'un plan ''C'' pour la vidéo à savoir un tapis de course ''géant''.... sur lequel j'aurais pu rouler avec mon Trek sans problème

- j'ai apprécié l'intégration de l'EP comme module optionnel d'un bilan sportif complet

- j'ai trouvé (et c'est un avis totalement personnel et subjectif donc) rassurant d'être pris en charge dans un environnement médical par des professionnels de la médecine du sport, avec une expérience multi-disciplinaire, et une orientation cyclisme route et vtt

- j'ai été agréablement surpris par la qualité et la quantité des équipements disponibles

- l'interlocuteur est également professeur de sport diplômé, assisté au besoin d'un ergothérapeute. L'association de ces compétences permet d'obtenir des informations assez précises sur la pratique sportive en complément des recommandations chiffrées

CONCLUSION (mon avis personnel)

Les deux approches se rejoignent sur le fond, mais se différencient par la forme et la granularité des informations collectées/prises en compte. Tout dépend donc ce que le cycliste recherche exactement.

Celui qui va à la clinique va bien, et cherche avant tout des recommandations objectives pour sa position.

Celui qui va chez Bikefit a besoin (ou est curieux) d'avoir plus de détails, et souffre éventuellement de pathologies mécaniques nécessitant une approche plus ''sur mesure''. Le spécialiste de la Clinique a d'ailleurs confirmé qu'ils envoient certains patient chez Bikefit pour aller plus loin dans le détail, et prendre en compte les problèmes articulaires, circulatoires, etc... Dont on pourra déceler l'origine par la manipulation du patient (kiné), et par des mesures telles que la pression sur la selle, dans les chaussures, etc... Je n'ai pas vu en effet de tels dispositifs à la Clinique.

Ce que je regrette donc finalement de mon expérience chez Bikefit, c'est que l'on n'ait pu monter mon Trek sur le rouleau. Nous aurions gagné beaucoup de temps, j'aurais été rassuré, et nous aurions pu aller vraiment au bout du concept proposé. On peut donc bien monter un full suspendu sur un rouleau avec un adaptateur idoine dans certains cas (tige filetée plus longue + embouts compatible avec la presse du rouleau, parfois un petit bricolage de 5 minutes), et aussi des 29'' qui deviennent de plus en plus courants sur les circuits.

Une fois la problématique de la position de cale sous la chaussure réglée (élément crucial comme décrit plus haut), il me semble que les 4 mesures fournies sont suffisantes pour autant qu'elles soient convenablement interprétées et adaptées en fonction de la vue dynamique du cycliste sur son vélo (angle du genou, angle du pied par rapport au plan horizontal, etc...). Toute autre mesure me semble utile si l'on a constaté un problème en roulant (douleur, etc...). Sinon cela me semble relever plus de la curiosité que de la nécessité.

Certes on vous dira, et on me l'a encore redit Dimanche lors de ma sortie club, qu'un bon vieux talon sur la pédale + jambe tendue suffit à régler sa hauteur de selle. Certes, je suis aussi passé par là avant de me retrouver dans une EP. mais ceci ne règle pas tout et on n'imagine pas combien 1 centimètres, voire même 5mm (c^^ales par exemple, ou recul de selle) peuvent représenter un univers de différence, et ce même sans être un compétiteur... Pour moi ça signifie plus d'endurance, monter les côtes en souffrant moins, ne plus avoir mal au genou.. et ce à puissance/forme identique.

Je ne saurais donc que recommander une telle démarche à ceux qui sont soucieux d'optimiser leur position sans passer par la case ''approche empirique'' et donc éventuellement souffrance ou perte de temps.

J'aurais probablement pu arriver à la même chose avec le temps sur base de mon feeling. Mais rien n'est moins sûr et une bonne position n'est pas forcément de prime abord la plus évidente ou la plus confortable... on peut s'en rendre compte trop tard, ou après des dizaines de bornes.

NEXT STEP: P2Max

Je commence à partir de début décembre un entrainement sous la gouverne de Gilles Lempereur (P2Max). Dans son approche, il inclue également une analyse posturale dynamique, pour affiner la position en fonction de la pratique, et des constats effectués lors du suivi bi-mensuel (avec manips kiné/ostéo). Ces corrections sont donc effectuées dans la continuité d'un entrainement, et pas sur une séance unique de mesure.

Ad fine il me semble encore plus opportun d'associer réglages et pratiques objective. Donc de faire évoluer les réglages. Certes on peut retourner à intervalle régulier chez le prestataire d'Etude Posturale. Mais pourquoi ne pas intégrer cela dans une approche d'entrainement. Ca colle en tout cas sur le papier. Gilles est à l'origine professeur de sport diplômé, puis a suivi des études de kiné (diplôme), et un cursus ostéo (diplôme). En outre il pratique le triathlon. Au final il mélange ces domaines de compétences pour proposer une approche qui m'a séduit et dont j'espère tirer des bénéfices déjà cet été.

Je ne manquerai pas de venir apporter un retour dans quelques mois sur ce complément à l'étude posturale ponctuelle. Pour voir dans le temps ce qui a évolué, et si le différentiel est important ou pas avec l'approche EP standard. J'ai souvent peur de modifier certains réglages de peur de le payer cash sur la prochaine sortie, certains ici sont bien plus expérimentés en pratique et doivent donc avoir un feeling immédiat pour les réglages et l'optimisation. Pour ce qui me concerne, j'ai encore besoin d'un peu d'encadrement pour ne pas faire n'importe quoi, je préfère capitaliser pour le futur moyen et long terme :) Et puis je suis curieux, et ça ça ne nécessite aucune justification :)

@+

Edited by _Cyril_
Link to comment
Share on other sites

Bonjour, Souhaitant faire un meilleur entrainement vélo, j'ai pense qu'une étude posturale pourrait être utile. Cependant, je n'ai que 15ans, je pense que je vais donc encore grandir. Donc, selon vous, cela vaut il la peine d'en faire une maintenant ou dois je attendre d'arrêter de grandir? Merci

Edited by Loic2810
Link to comment
Share on other sites

N'étant ni médecin ni spécialiste il me serait difficile de te donner un conseil totalement fiable sur ce point alors que tu es encore certainement en pleine croissance. Phase capitale pour ton avenir, phase risquée aussi. Prendre de mauvaises habitudes (dos, articulations, etc...) peut avoir une incidence plus tard sur ta santé.

Donc le conseil que je pourrais te donner si tu veux aller dans ce type de service: appelle un ou plusieurs centres spécialisés, il existe différentes références sur le forum, et renseigne toi directement à la source. J'avais vu des formules pour jeunes avec un check tous les x mois pour adapter la position à l'évolution de la morphologie. En tout cas évite de faire n'importe quoi à ton âge, et demande conseil non pas à des spécialistes auto-proclamés, mais plutôt à des médecins, kinés, et autres spécialistes de ce genre.

Enfin si tu n'as pas à te plaindre de douleurs particulières, peut-être n'est-il pas nécessaire de passer par une EP et peut-être simplement les conseils d'un cycliste averti te suffiront-ils pour trouver une position correcte afin de ne pas te faire mal et de progresser dans le bon sens. Il existe des tutos simples pour ça sur le forum et ailleurs. Et il est souvent question de bon sens plutôt que de science :)

Si j'ai fait les EP c'est d'abord par curiosité, et ensuite par soucis d'adresser certains problèmes rencontrés sur le terrain, pour savoir s'ils venaient d'une faille dans la position, d'une faille dans le choix de la monture, ou simplement d'ailleurs. Pour moi c'était surtout les cales mal placées :) Le reste c'est du fignolage. Le principe du talon-jambe-tendue sur la pédale est efficace aussi ;) On n'est pas très loin de la vérité. Quant à la position du buste et des bras, c'est aussi une question de feeling et d'adaptation à la monture.

Quand tu auras reçu des infos des centres spécialisés, et aussi pris conscience de ce que ça peut coûter, tu verras peut-être les choses différemment.

@+

Edited by _Cyril_
Link to comment
Share on other sites

Ben ici, ce serait surtout pour les cales et la hauteur de selle(c'est bien jambe tendue avec le talon sur la pedale?) . Mais pour les cales, sur mes nouvelles chaussures, je les ai mises pour avoir le pied le plus éloigne de la manivelle(je les polis presque a force de frotter) est ce dangereux ou pas? Merci

Link to comment
Share on other sites

Bonjour Loic

Il n'y a pas d'âge pour une étude posturale, mais au plus tard dès que tu décides de rouler régulièrement. Le fait que tu sois sur ce forum le confirme.

La phase de croissance est une phase clé. Comme tu es jeune, tu pourras peut-être t'adapter à n'importe quelle position, et c'est là le danger. Tu ne dois pas devoir t'adapter à ton vélo, c'est ton vélo qui doit être adapté pour toi. En phase de croissance, je conseille une étude posturale tous les ans. Tu ne dois pas attendre d'être déformé ou d'avoir usé tes articulations pour penser à une étude posturale. Je trouve en tout cas super que tu poses la question: Il y a peu de bikers de ton âge qui se la posent, malheureusement.

Concernant ta question sur la relation selle-pédale. La méthode talon-jambe tendue vient de la préhistoire du cyclisme, et même en ce temps-là elle n'était pas valable puisqu'elle ne prend pas en compte de nombreux facteurs, dont le plus important: le pied (32 articulations). Et c'est justement le pied qui influencera ta posture sur le vélo. Un pied plat, ou en varus, par exemple, fera tomber ta malléole interne vers l'intérieur (jusqu'à user la manivelle ;) ), le genou suivra vers l'intérieur et pourra même frôler le cadre.

La jambe sera raccourcie par le pied qui s'affaisse et le bassin va basculer de ce côté, ce qui entraînera des problèmes de la colonne vertébrale à des niveaux variables.

Idéalement. le genou doit rester au-dessus de la pédale. Donc dans ton cas, une modification des cales comme tu l'as faite peut te donner des problèmes de genou en déplaçant le pied vers l'extérieur et le genou vers l'intérieur: De plus cela représente une perte de rendement. Inconsciemment, tu vas compenser vers la haut: bassin-colonne-épaules- coude-mains .

Si en plus tu règles ta selle par cette méthode, avec quelle jambe vas tu le faire? Cela n'a pas d'importance à condition d'être parfaitement symétrique. En plus de 20 ans de métier, je n'ai pas encore trouvé de parfaite symétrie.

Ensuite: cette méthode te donnerait la hauteur de selle. Un autre réglage important est le recul de selle, donc la distance horizontale de la selle par rapport au pédalier. C'est ce recul qui sera déterminant pour ton équilibre sur le vélo.

De plus: cette méthode ne tient pas compte de ce qui se trouve entre l'axe de pédale et ton pied: pédale, cale et semelle. Et là les différences entre différents systèmes peut être énorme.

Elle ne tient non plus pas compte de ta pratique (elles se sont multipliées depuis Eddy): route, VTT, CLM, CC, piste, triathlon, ...

Attention: il faut régler le guidon par rapport à la selle et non l'inverse!

Donc si tu te décides pour une étude posturale, choisis-en une qui examine en priorité: ta souplesse, la mobilité et la morphologie de tes pieds et de ton bassin. Ne choisis donc pas la plus rapide.

Veilles aussi à ce que les corrections soient effectuées sur place et vérifiées. Assure-toi qu'un suivi fasse partie du package.

J'espère que ma réponse pourra t'aider

Edited by bikefit.lu
Link to comment
Share on other sites

  • 2 months later...

Petite question,

Admettons que comme je vais acheter un cadre seul, je ne veuille pas me tromper dans la taille de mes périf genre potence, selle, cintre, tige de selle, etc. Et que je me dise que, quand j'aurai mes roues et ma fourche, j'aille faire une EP avec ça. C'est imaginable ou pas ? D'arriver sans périf et qu'ils te disent ce que tu dois prendre, pour éviter les doublons dans une caisse dans le garage ?

Merci :)

Link to comment
Share on other sites

Salut mon p'ti Guizaume......

d'après moi, une fois que tu as fait une étude avec un vélo donné, tu reçois tes données et tu adaptes sur le vélo futur!

En tous cas , chez mécacote c'est comme ça que ça se passe!

Link to comment
Share on other sites

Bah oui et non, mais avant de dépenser ton argent dis toi qu'en jouant simplement sur des réglages de selle, voire potence etc, la plupart des gens arrivent à avoir une position confortable et peuvent ainsi rouler toute leur vie sans gêne particulière . Pour ce que j'en pense , à moins d'être hyper pointus ou de vraiment passer beaucoup d'heures sur ton vélo , ça ne me semble pas une démarche prioritaire .

Link to comment
Share on other sites

  • 2 months later...

Hier j'ai été chez ciclissimo faire enfin une étude posturale, ce n'est pas du luxe quand on plus une taille de basketteur que de cycliste.

Et bien il y avait un peu de boulot, on se fait vite des fausses idées sur sa position sur le vélo.

Une fois tous ses calculs fait, il m'a d'abord mis ma selle à niveau, en fait quand on se sert d'un niveau pour le règlage, il faut le positionner du bec de selle jusqu'au 2/3 de la selle et non jusqu'au bout de la selle.

Il m'a reculé la selle un maximum, idéalement je devrais prendre une tige de selle avec un seatback, mais je vais garder ma niner RDO droite.

Il m'a remonté la selle de presque 4 cm :icon_gne:

Et pour la potence je dois passer sur une 80 cm et inverser l'angle, la mettre en + alors que j'avais une 120 et que je la mettais toujours en - (plus par esthétique je l'avoue).

Et pour finir règlage des cales.

En gros j'étais complètement à côté de la plaque.

Il m'a garantit que je sentirais directement la différence au niveau de la puissance dans le pédalage, mais qu'il faudrait malgré tout un petit temps avant que mon corps ne se fasse à la nouvelle position.

A suivre donc.

Edited by Tomtom
Link to comment
Share on other sites

Pour les 4cm, vas-y mollo.

Si tu sors plusieurs fois semaines fait 1cm par semaine ou un truc du genre.

4cm d'un coup çà fait vraiment beaucoup.

Edited by MirFlash
Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

J'ai roulé 3 jours dans les Vosges et franchement je suis hyper content de ma nouvelle position.

Après au niveau ressentit, j'aurais tendance à dire que oui, mais c'est encore un peu difficile à juger car suis encore un peu hors forme.

A voir d'ici quelques semaines.

Link to comment
Share on other sites

  • 4 months later...

Suivant les conseils de certains tout en n'écoutant pas ceux des perplexes, j'ai pris rendez-vous pour tout à l'heure chez Ciclissimo à Bruxelles pour une étude posturale adaptée à 2 de mes vélos, mon vtt Lux et mon route.

Je suis impatient de voir ce que c'est et surtout de voir ce que cela donnera.

Coût : 155 euros + 35 euros par vélo supplémentaire.

Je vous tiendrai au courant.

Link to comment
Share on other sites

Dik, ce n'est ça qui te permettra de finir le cristalp, regarde Tomtom :siffle: (Je blague...) Je me réjouis d'avoir un CR de plus, Bouz en a fait une également (région luxo) et est plutôt déçu... les avis s'accumulent mais divergent pas mal

Link to comment
Share on other sites

Peut-être aussi que finalement Bouz n'a pas dû changer grand chose, il est évident que plus tu changes des paramètres, plus la différence se fera sentir, en bien ou en mal

Maintenant, je précise tout de même qu'avec la fiche que vous recevez chez Ciclissimo, je ne vois pas trop l'intérêt de prendre 1 ou 2 de ses destriers pour les régler sur place...

Link to comment
Share on other sites

Ben je ne savais pas trop en fait mais vu mes talents de bricoleur, le prix modique demandé pour le vélo supplémentaire et le fait que cela ne m'a pris que 10 seconde pour mettre mon 2ème vélo sur mon porte-vélo ... j'ai pas hésité ; vlà un truc que je ne ferai pas chez moi ainsi.

Par contre pour mon mulet, je ferai les modif moi-même ... ou pas :siffle:

Link to comment
Share on other sites

Peut-être aussi que finalement Bouz n'a pas dû changer grand chose, il est évident que plus tu changes des paramètres, plus la différence se fera sentir, en bien ou en mal

Maintenant, je précise tout de même qu'avec la fiche que vous recevez chez Ciclissimo, je ne vois pas trop l'intérêt de prendre 1 ou 2 de ses destriers pour les régler sur place...

Si tu vas juste avec ton VTT, il te donne également les côtes à utiliser sur un route ? Je pense par exemple à la hauteur de selle qui varie légèrement, ou au drop selle/cintre, ou encore à la distance selle/cintre...

Link to comment
Share on other sites

Dik, ce n'est ça qui te permettra de finir le cristalp, regarde Tomtom :siffle: (Je blague...) Je me réjouis d'avoir un CR de plus, Bouz en a fait une également (région luxo) et est plutôt déçu... les avis s'accumulent mais divergent pas mal

Salop Majid..

Pour Bouz il m'a expliqué comment s'était passée son étude posturale et ça ne ressemblait en rien à celle que j'ai faite.

Le gars qui s'est occupé de Bouz avait l'air assez à l'ouest...

Link to comment
Share on other sites

bon ça ! très utile ce genre de démarches et même indispensable vu la fréquence des sorties !

@dik, tu as bien fait, fi ! tu verras les changements en pédalant !

très content de la mienne faite il y quelques années pour en terminer avec les tendinites et bursites du genou...

toujours pratique d'utiliser les mesures obtenues lorsque tu changes de bike...

Link to comment
Share on other sites

pour avoir fait une étude posturale chez ciclissimo il y a 2 ans, j'en suis toujours très contente car tu as tous les cotes nécessaires, donc très pratique quand tu changes du vélo (ce que j'ai fait assez régulièrement :-# ).

L'autre grand avantage, la position des cales sur les chaussures, plus besoin de chipoter, quand on change ses chaussures, on sait exactement où il faut mettre les cales (chose très importante aussi au niveau de pédalage).

Donc même si c'est pas donné, les 150 euros, c'est un très bon investissement, je le conseille très fort.

Link to comment
Share on other sites

Confirmation par mail de Ciclissimo que les cotes routes et vtt ne sont pas les mêmes.

Voila sa réponse.

En fait il est préférable de calculer une position route, qui va définir la géométrie route adéquate. La position route ne sera pas très loin de la VTT, il y aura des différences en hauteur de selle, recul de selle, et différence de hauteur selle-cintre ; ceci doit tenir compte du type de selle et de pédales que vous utiliserez. On peut calculer une position avec une selle ‘classique’ qui permet de choisir la selle ensuite, sauf des modèles très spéciaux (très longs ou très courts comme l’Arione, la SMP.. pour citer les principales)

Link to comment
Share on other sites

ça m'étonne un peu quand même vu que le pédalage reste le même, sur un vélo de route ou un vtt. Maintenant, c'est clair que la position sur un vélo route doit être plus optimalisée que sur un vtt, vu qu'on se trouve plus fixé sur ce vélo (on n'arrete pas de bouger sur un vtt, par exemple je supporte bien certaines selles sur un vtt, mais hors question sur le route).

Link to comment
Share on other sites

pff j'avais fait tout un long cr de ma visite chez ciclissimo hier et coupure de courant avant de le terminer ; je ne le recommencerai pas, pas envie.

Mais en résumé :

Il y a bien une différence de cote entre un vélo de route et un vtt ; le calcul scientifique le prouve. Alors plusieurs choses peuvent l'expliquer :

- la façon de rouler

- le pédalier. Pour ma part, j'ai un 175mm sur mon vtt mais un 172,5mm sur mon route. L'idéal serait un 170mm mais les cotes peuvent se recalculer sur base d'un 172,5mm.

- le type de selle comme renseigné ci-dessus

- comme julie le dit, si tu bouges beaucoup ou pas sur ta selle

tous ces paramètres peuvent être différents entre une pratique route ou vtt mais pas forcément.

Le plus important, c'est l'axe formé par la selle, ton genou et l'axe de ton pédalier. Ta morphologie détermine les cotes optimales de cet axe multiple et il faut reporter ces cotes sur ton vélo. Tu rectifies donc ta hauteur de selle en fonction.

Par ailleurs, des cotes max sont données pour la distance entre ta selle et ta potence (son axe externe si je me souviens), la hauteur de ton cintre et la différence entre ta hauteur de selle et celle de ton cintre. Là tu peux jouer avec tout ce que tu as mais en veillant à ne pas toucher à l'axe selle-genou-pédalier.

C'est aussi un peu de l'itération car quand tu touches la hauteur de ta selle, tu touches forcément à la longueur entre celle-ci et ton cintre et à la différence de hauteur entre ta selle et ta potence, bref tu tatonnes un peu avant de trouver le super compromis qui rentre dans tous les seuils de tolérance définis.

Pour ma part, outre les commentaires sur ma morphologie que je ne dévoilerai pas ici, j'ai été assez surpris de constater que mes 2 vélo n'étaient pas si loin de la réalité. Mais comme dis Pascal (monsieur ciclissimo), 1 cm peut faire la différence.

J'ai eu la preuve que mes cadres étaient adaptés à ma morphologie et plus important et moins onéreux, que ses composants l'étaient également.

Nous avons donc rectifié :

- vtt : -2,5 cm de hauteur de selle

- route : -2 cm de hauteur de selle

au-delà de 3cm de correction, il est conseillé de rectifier en plusieurs fois ; ce ne fut pas mon cas

nous avons également rectifié légèrement les cales de mes chaussures et la position angulaire de mes 2 selles.

Concernant le bonhomme et ciclissimo, cela fait maintenant un peu plus de 3 ans qu'il réalise des étude posturale et il en est à sa 400ème à peu près. Il a même le reccord du monde d'étude posturale. Cela ne veut rien dire mais cela confère néanmoins une certaine expérience de la chose.

Il commercialise aussi des cadres sur mesure directement issu du calcul de l'étude posturale : passoni et tommasini entre autres.

Bref, je suis très content de mon passage chez ciclissimo. On verra maintenant.

Link to comment
Share on other sites

Donc en gros, tu étais un peu trop haut sur ta selle, c'est assez étonnant car en générale, on est souvent un peu trop bas.

Si non, juste pour ajouter encore mon expérience personnelle chez monsieur ciclissimo:

Basé sur mon hauteur "modeste" hum hum :siffle: , il m'avait conseillé de rouler sur un cadre (route) pour les roues en 650, ce que j'ai ignoré jusqu'à cette année. Finalement j'ai arreté la résistance contre cette idée et je me suis acheté un beau petit vélo en 650 et honnettement ça fait jour/nuit pour moi. Je me sens vraiment mieux dessus et je prends beaucoup plus de plaisir de rouler sur la route, même si ma préférence reste le vtt.

Link to comment
Share on other sites

free your mind, your ass will follow :-)

Sinon normal que la position route soit différente de la position VTT. En route, le but est de bien bloqué ton bassin pour développer au maximum ta puissance. En VTT, il faut tenir compte du terrain ou la recherche de puissance passe par l'adaptation aux différents passages d'obstacles. 2 philosophies différentes.

Link to comment
Share on other sites

Après 1 rando VTT de pratique, je me trouvais bien trop bas après avoir abaissé ma selle de 2,5cm. Je l'ai donc remontée de 1cm pensant qu'il n'avait pas compté l'affaissement du à mon amorto. Je me suis de suite trouvé mieux.

Je l'ai averti et me suis fait engueulé :mib: . L'amortisseur ne modifiant en rien la longueur de l'axe selle-genou-pédalier, il ne fallait pas modifier la hauteur de selle. Il dit qu'il faut laisser le temps aux muscles de s'adapter à cette position mais il conçoit que je peux y aller progressivement. Donc je redescndrai ma selle plus tard jamais

Concernant mon route, nous n'arrivons pas à débloquer ma tige de selle, elle est vraiment collée au cadre (carbone contre carbone).

Edited by dik
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.