Aller au contenu
  • advertisement_alt
  • advertisement_alt
  • advertisement_alt

Classement


Contenu populaire

Affichage du contenu avec la meilleure réputation depuis le 13/08/10 dans toutes les zones

  1. 26 points
    Jvjvd que dans 11h30 je me fais boulonner/embrocher le poignet Alors pour foutre la nique a Tonton, Jos et Raf, merci de me liker a donf!
  2. 20 points
    Vous êtes incroyables! continuez afin de me maintenir en tête durant cette journée Visons la barre des 100 notifications, vous pouvez le faire
  3. 20 points
    Super, j'ai rattrapé Raf! j'ai maintenant Jos en ligne de mire On continue
  4. 18 points
    je ne peux pas m'empêcher de raconter mon histoire du jour à Zaventem, je me contente d'écrire des faits sans polémiquer sur d'autres sujets qu'on peut étaler sur FB, désolé si c'est long: 22/03 1 heure du matin , tu reçois , en plein sommeil , un SMS de KLM pour t'informer que le vol que ta femme doit prendre à 07:00 est annulé. Ils te rebookent automatiquement sur le vol de 10:40 à ZAV, ok tu assumes , tu imprimes les billet à 2 heures du matin, et tu ne réalises pas que cette décision indépendante de ta volonté t'envoie au bon endroit mais à un très mauvais moment. Je quitte mon épouse alors qu'elle entre dans les files du contrôle de bagage à mains du coté de la gate A près de SN airlines c'est blindé de monde. Quelques minutes plus tard , je suis presque aux barrières du parking quick machin , boum une déflagration, je baisse la vitre , la madame du parking rigole par ce que ça a fait du bruit, ... je lui dis rigolez pas trop je pense que c''est sérieux ! je sors de la voiture et là c'est comme dans les films , debout portière ouverte , le moteur allumé , je regarde le bâtiment vitré éventré , le vent rabat déjà l'épaisse colonne de fumée vers nous , et je reconnais cette odeur de poudre , , oops , un rapide relevé d'orientation , merde, ça vient exactement de l'endroit ou j'ai laissé ma femme . A ce moment , tu réfléchis plus trop , je jète ma bagnole dans un coin, est-ce le bon réflexe ?? , je retourne vers le bâtiment en courant , téléphone en main , j'appelle pour avoir des nouvelles, pas de réponse, "putain de messagerie vocale" , tu entends des gens qui hurlent à l'étage au-dessus , de toutes parts des passagers paralysés avec leurs valises ne sachant pas trop quoi faire, je rappelle encore , "yes" j'ai ma femme au bout du fil , je lui crie tout va bien ? elle me confirme que ça a sauté là côté d'elle là ou elle se trouvait 30 secondes avant , tout a volé en éclat , c'est enfumé , mais elle n'a rien. Pour une fois que je peux profiter de le lui donner des ordres clairs et explicites ,je lui hurle "TU TE CASSES de là tout de suite , tu fais ce que tu veux mais tu ne restes pas là " et si on arrive plus à se joindre en mode "voice" , on utilise SMS , elle me confirme que la secu la dirige vers les embarquements, soulagé , j'abandonne mon idée de retourner plus loin à l'intérieur d'autant plus que les gens sortent de toutes parts. Tu te dis à ce moment que le gars qui est venu a peut-être laissé un cadeau derrière lui dans sa bagnole et que c'est mieux de dégager l'endroit, en partant je dirai aux gens que je croise de ne pas rester là mais c'est peine perdue , je laisse tomber et je dégage la zone pour aller m'installer sur le parking d'une pompe à essence toute proche en restant en contact tél par sms avec mon épouse; Elle restera plusieurs heures bloquée mais à l'abri dans le hangar d'une piste , pour finalement se faire évacuer en rang comme les enfants vers les voies extérieures de l'aéroport. Pour nous en finale tout est bien qui finit bien , on peut tous les deux s'estimer d'être heureux d'être encore en vie , d'autres n'auront pas eu cette chance aujourd'hui.
  5. 18 points
    Merci Continuez (en mode Cap48)
  6. 17 points
  7. 17 points
    A lire sur un air du Grand Jacques... Bien sûr, un monde fou c'est pas facile, Puis mettre des flèches partout, Faut presque les rendre tactiles, Pour que les sots comprennent tout... Bien sûr, partir groupés serait habile, Que l'on soit jeune, qu'on soit ancien, Mais faudrait sécuriser carrefours en ville, Puis en campagne, ce serait bien... Bien sûr, mélanger tous les genres, Faut supporter gamins et vieux, Les malins, les analphabètes, J'ai même pas dit le bon Dieu... Bien sûr, certains vont bien trop vite, Nez dans l'guidon, ils n'ont plus d'yeux, L'expérience ou avoir la frite, C'est à vélo, aussi au pieu... Bien sûr, l'usure des chemins me dérange, S'améliorer, ils ne l'feront pas, Varions les plaisirs, à chaque manche, Si l'on veut encore s'amuser ici-bas.. Bien sûr, la marche du bois, une marche toute bête, Fait peur à tous, car elle est drue, Le vieux couillon l'a descendue, On l'appelle à présent Sirouxpettes... Soixante-huit kilomètres sept cent de souffrances, Je peux vous dire, je les sens bien, Mais quand t'as fini ton dimanche, Et qu't'as « tout » fait, tu te sens bien... Comment dire, formidable, Critique aisée, l'art pas si facile, Les ravitos furent impeccables, Vous en vouloir serait débile ! Nez dans la soupe ou la lasagne, Même si les flèches malhabiles, Nul n'est parfait, gardez la hargne, Votre accueil a tapé dans l'mille ! Bien sûr, Tchantchès m'a fait bien rire, Sermonnant un Papy chiant, Mais à Pow, je peux dire, S'il en veut, je suis partant... https://picasaweb.google.com/104083525842532723713/Andenne2015?authuser=0&authkey=Gv1sRgCL6lxp-qkP2MdQ&feat=directlink
  8. 14 points
    et bien vous me croirez si vous voulez , je suis bien deg; je viens de preparer mon velo pour demain et en ouvrant le forum je me rends compte que c'etait aujourd'hui !
  9. 13 points
    A mon tour ! Parti vendredi fin de matinée on arrive sur gérardmer vers 15h00. On défait les couchages au gite où l'on dors à 11 (dont 9 participent aux épreuves dont 2 sur le XL) Ces 2 là se dirigent vers les inscriptions et déposent le vélo pour la nuit dans le parc fermé. Avec un pote qui fait également le DO, on se fait un tour de reconnaissance histoire de tâter la fameuse côte du parcours dite La Rayée ....qui commence par des passages à 15 % et nous élève de 200 m en 3,5km dont près d'1 km sous les 4% autant dire ça grimpe. Les jambes sont là ça fait plaisir, un peu plus loin on retrouve un mur au milieu des bois qui sera le passage le plus dur à négocier pour moi sur la partie vélo. Le reste du parcours est très roulant et la dernière côte se passe grand plateau en relançant avant de fondre sur la ville via la départementale. boum le tour est fait, reste à le faire 3 fois dimanche ! Vendredi soir calmos au gite, la dernière voiture arrive avec les derniers partis après le boulot, Koh lantha et zou au lit ! Samedi matin, je conduis mes 2 potes vers le départ et remonte au gîte pour retrouver le reste de la bande et se positionner dans la côte du XL dites du Poli. où ils passent 3X. Là une bande de namurois, principalement des TRI4us (famille et amis) sont positionnés au début de la côte avec sono, sirène drapeau et tout le toutim ! une ambiance de feu que les compétiteurs ont du apprécier Voir les pro, Van lierde et co passer reste assez impressionnant vu les développements employés ! On restera 3 grosses heures à encourager les participants, par moment ils avaient même du mal à se faufiler nos 2 potes passent sans encombre si ce n'est pour mon ami Louis une perte de 4 de ses 5 vis cheminée de son petit plateau.... obligé de faire 2 tours entiers sur le 52 ! respect Grosse ambiance aussi sur la zone d'arrivée, on attend les copains dans les hourras et les bravos, bref il donne envie cet XL ! Retour au gîte et petit tour sur le parcours du découvertes avec ceux qui y rouleront le dimanche matin, histoire pour moi de tourner gentiment les jambes Le soir on ne fait pas long feu, rester debout toute la journée n'était pas la meilleur des idées ! Dimanche matin, levé 7h00 pour aller voir la mise à l'eau des copains sur le découverte avant de filer dans la côte du poli, encore une fois très impressionnant de voir les premiers passer, la plupart des cadets, avec une aisance sur le vélo incroyable Pareil, une fois les amis passés on file vers l'arrivée pour les voir courir et franchir la ligne d'arrivée 11h30, 2 h avant le départ, on repasse au gîte où un bon gros gatosport nous attend. Nous sommes 3 à nous élancer sur le DO, xavier, bon coureur à pied, moins à l'aise sur le vélo, Max, râleur invétéré qui jusqu'à la mise à l'eau essayait de nous persuader qu'il allait finir dernier et moi. 12h15, la pression monte, on dépose les vélos dans le parc, on prépare nos petites affaires avant de rejoindre le départ de l'eau prévu à 13h30 tapante Grosse ambiance avant les 1500 m avec de la grosse musique pour se chauffer, les fauves sont lâchés ça joue des coudes pas pour rire. La nage je n'aime pas mais je ne déteste pas, juste une forte tendance à dévier à cause de mon crowl en 2 mouvements. Sortie de l'eau après 30.12, je suis plutôt satisfait surtout que je sors premier des 3 (pour une poignée de secondes) Transition un peu longue, mon pote max me dépasse sans que je le vois (J'enfilais ma vareuse SOB) On démarre directement après 1km dans les rues de Gérardmer par la montée de La Rayée où un public monstre est massé, L'ambiance est juste incroyable, je me mets sans le vouloir un peu en surrégime d'ailleurs. Après 1 km de montée je retrouve mes amis et le groupe de namurois, là l'ambiance est à son paroxysme et la route s'ouvre devant moi comme dans le TDF, j'en profite pour faire des petits gestes pour haranguer la foule et les copains ! Je remonte pas mal de gens dans cette première côte et par la suite tout au long du circuit (plus de 200). Premier tour bouclé en 31.14, je suis dans mes objectif sub 1h40 pour le vélo. Second tour pareil, toujours une ambiance incroyable, les jambes tournent bien mais j'en laisse sous la pédale histoire d'assurer dans la partie à pied. Début du 3ème tour et je me rend compte que mon pote max est devant, à environ 1 minute, je pousse un peu pour essayer de le reprendre mais la drache vient un peu calmer mes esprits et dans la dernière descente, je ne prends pas de risque, même si je dépasse énormément de gens (des attardés sur leur 2ème tour). 1h35 pour la partie vélo. les 3h-3h10 de course sont à ma portée Transition rapide et j'entame mon parcours de CAP, ma bête noir. Mon pote max serait à 30 sec devant moi, je force un peu mais rapidement j'arrive à ma vitesse limite de 4.50/km. La pluie continue de tomber et c'est pas plus mal comme cela car ça me refroidit, vu que j'ai tendance à surchauffer. Me sentant revenir (le parcours se croise par endroit) il se fait vraiment mal pour me repousser à 3.30 min de lui. Quel plaisir de franchir la ligne d'arrivée après 3:04:21 225 ème Je retrouve mon pote Max dans un sale état mais il a réussi à me distancer le salaud ! Mon pote xavier arrive un peu plus tard mais comme moi, moins entamé que max. Passage par le massage, douche bien chaude et retour sur la Belgique non sans un arrêt gras au Macdo Bref j'ai adoré, moi qui me voyais pas courir 10 km y'a 1 an... XL l'an prochain ?
  10. 13 points
    Comme Raph m'a soufflé qu'il voulait un commentaire de ma part Départ groupé à 8h, ça démarre calme pour une fois! Lors du start loop, Alexis Matthys et Gunter Willems s'échappent à la fin de la première côte. J'ai bien envie de rouler avec Jonathan (mon équipier), mais le rythme me semble assez "bas". Je décide de prendre un relais mais il ne prend pas ma roue. Tant pis, je part en solitaire aux trousses du duo de tête. Vers la fin du tour, 2 concurrents néerlandophone me dépassent sur la dernière partie roulante. Je laisse filer, tant pis. L'important pour finir ces 105km est de trouver son propre rythme et non de subir celui de quelqu'un de plus puissant. On traverse la Meuse par le pont du chemin de fer, et je m'aperçois qu'un bon rouleur faisant le 65km est dans ma roue. C'est lui qui va m'aider à revenir sur le duo qui m'a passé un peu plus tôt, lors de la première toute grosse grimpette du jour. L'un d'eux se fait vite distancer par mes bonnes capacités en côte, l'autre est toujours en point de mire au loin. Il faudra attendre les campagnes entre Awagne et Evrehailles pour que je comble mon retard. Par la suite, on va s'allier tout naturellement pour nous battre pour le podium, nous sommes à ce moment 3 et 4e. Quelques cafouillages de ma part dans une descente technique, et plus tard dans une côte ne vont pas faire exploser notre duo très longtemps, j'ai les jambes pour revenir, et mon collègue du jour lève légèrement le pied pour me permettre de revenir. Les relais s'enchainent sans soucis, et lorsqu'on arrive au 3e ravitaillement nos bidons sont vides donc pas de problème on s'arrête en vitesse pour recharger. Du côté de Maredsous, sur le ravel on va croiser Gunter, perdu, et en faite nous aussi, on a raté une flèche pourtant bien visible! On ne perd que 4 minutes dans l'aventure, mais je ne sais absolument pas si ça a suffit à nos poursuivants de nous passer! On repars à un bon rythme, Gunter n'y est plus, nous sommes donc 2 et 3e au moment de passer le dernier ravitaillement. Je suis de nouveau sec, et m'arrête... Grosse erreur, Dominiek a de la réserve et continue! Voilà comment perdre toutes chances de finir 2e. Je ne l'aurai même plus en point de mire! L'objectif est à présent de contenir les éventuels revenants derrière. Dans la côte de Montaigle, Nico me signale que je suis 3e, personne n'est donc venu s'intercaler devant nous lors de notre excursion hors parcours, ouf. Autre information importante, j'ai 500m de retard sur le second... C'est là que je me suis emballé. J'ai mis les jambes pour sortir de cette côte très usante, et sur la longue portion de route montante j'ai aperçu la silhouette de ma cible, au loin, très loin... Mais il me reste 10km. je continue d'attaquer sur un chemin montant empierré d'un bon kilomètre, je suis revenu de quelques centaines de mètres sur lui. On est en terrain connu à partir de là, on est sur la trace du start loop. Il reste 2 petites côtes bien raide. La première me permet de revenir dans sa roue, la seconde, sans réfléchir, de le doubler et partir aussi vite que possible. Si il prend ma roue, je sais qu'il est très fort en descente et dans le roulant, ce qui constitue la fin du parcours! Mission accomplie, à l'entame de la dernière descente je ne le vois plus derrière moi! Ouf. Mais pas de fausse joie, il reste 3km sans trop de dénivelé, relativement roulants. Je continue de tout donner jusqu'à l'arche d'arrivée, je suis 2e! J'ai même réussi à créer un écart de près de 2 minutes, c'est donc très très positif! Très heureux de voir à quel point les copains BMB sont fiers de moi, Pierre en premier Roulant dans "mon jardin" la plupart du temps, ça m'a fait plaisir de recevoir tous les encouragements sur la parcours. Myco, Cédric, Lino, Raph Rani Jos Pierre, David et Mouch au départ, Vincent aux 7 Meuses, Nico Thierry et Gégé, me semble que c'est tout...
  11. 13 points
    merci pour tous ces bons souvenirs et il me va bien ce krampouuus et sinon, t'as un cx?! c'est quoi ce bordel?
  12. 12 points
    JVJVD ..... On a fait une offre pour une maison hier, acceptée aujourd'hui Plus qu'à aller faire la p*te à la banque
  13. 12 points
    Jvjvd que tout se goupille pour mon notre projet, j'ai demandé une interruption de carrière effective au 1er janvier 2017, qu'il me reste plein de jours de congés à prendre, donc que le 5 décembre, j'arrête de travailler sûrement, qu'on a trouvé des locataires pour la maison qui en prendront possession le 1er décembre et que je vais donc pouvoir aller retrouver ma famille pour les fêtes. Me resteraplus qu'à trouver un travail sur place. 😎
  14. 12 points
    salut bande de moules suite à votre demande, je n'ai pas rendu les photos publiques. Vous pouvez télécharger le wetransfer ici, LE LIEN EST VALABLE UNE SEMAINE! Ceux qui ont une tablette pomme, ou un téléphone trop cher, et bien tant pis C'est pas vraiment un reportage, je ne sais pas si tout le monde est dessus, mais bon, ç!a fait un pti souvenir... @RifRaf @spin @Tonton tapis @LinnK @Krutor @dj_ @Pili @jonacannondale @maitreroues @looping @Vincentw54 @Giskovcycle @vrouille @Iceman @guizaume @Dajobi @PunkyB @gilou @Detch @jenesaisplusquipfffff
  15. 12 points
    Grand Raid Godefroy 12-09-2016 – 130km Aujourd’hui je me lance sur un nouveau défi : faire 130km en VTT. Jusque maintenant la plus longue distance que j’ai fait c’est 105km. Je veux tester jusqu’où je peux aller physiquement et mentalement. Alors c’est samedi après-midi que je m’inscris sur le 130km de Bouillon. Dimanche matin 7h20 le départ est donné, mais où est mon ami de route ??? Bah il est en train de faire des photos et dois courir pour retrouver son VTT et démarrer… Il me fait trop rire, Alain ! Alain nous rejoigne et François annonce qu’il va avancer à son rythme. Bonne amusement mon ami ! La boucle de 90km est costaud mais j’adore. C’est comme il est ‘écrit’ pour moi, longues côtes que j’arrive à monter sur mon vélo (seulement 2 j’ai dû terminer à pied ), des descentes qui donnent d’adrénaline à volonté, des morceaux où c’est (pour moi) impossible de passer sur le vélo donc on pousse le vélo à la main et pas à oublier un environnement splendide ! À cause d’un problème technique avec la chaine/cassette/dérailleur on perd pas mal de temps mais ça aussi fait partie du jeu. On remonte sur le vélo et continue. Au ravito 3 il n’y avait plus d’eau et ils disaient que l’eau allait arriver 10 à 15 minutes plus tard. Pour nous (les bikers lents) c’est trop de temps à perdre et donc on continue. Pas beaucoup plus loin on rencontre mon qui a de l’eau pour nous. Merci mon soleil !!! Vers 16h24 on passe à Bouillon pour commencer notre boucle de 40km et qui voilà, François. Il nous dit qu’il a arrêté ici … Vraiment dommage qu’il ne veut pas continuer avec nous car la boucle qui suis et beaucoup plus facile que la boucle de 90km. Au ravito 6 on mange un bout et on continue dans un nature splendide. Les côtes pas trop dures et les descentes pas trop cassants. Ça fait du bien au bras . On passe ravito 7 où nous sommes attendu. Mille mercis d’avoir attendu si longtemps ! Il reste environ 10km. On croise encore une fois mon qui nous annonce la ‘dernière’ côte. Après un bisou vite fait on entame les derniers kilomètres. Dans le bois il commence déjà à faire sombre et ça n’aide pas. Quand on arrive à la dernière grande descente il fait tout noir et on ne prend pas de risque. C’est à 20h35, après 131,7km, 3385mD+ et 13h15 sur la selle qu’on passe la ligne d’arrivée. On est très content d’avoir fini cette épreuve. Comme cerise sur le gâteau… je suis première dame sur le 130km !!! Alain merci pour la compagnie en route. Mon merci pour tes encouragements et les photos. Grand Raid Godefroy merci pour cette splendide aventure, pour un parcours génial, merci pour avoir attendu au ravito ET au finish (ChronoRace était comme d’habitude déjà parti), merci pour le cérémonie podium à 20h40 ! Merci, Merci, Merci Bieke
  16. 12 points
    Soyons fairplay, je veux le battre à la loyale
  17. 12 points
    Qui est-ce qui passe en troisième l'année prochaine ? C'est bibi
  18. 12 points
    La critique est aisée, l'art est difficile, mon bon Goofy... Je pense sincèrement que le comportement de certains énergumènes, compétiteurs, randonneurs et autres champions du dimanche matin, gâche la vie de tous, et que les organisateurs n'y sont, les pauvres, pour rien ! L'être humain, si du moins il en a l'apanage, s'adapte, et ce, en toutes circonstances... Sinon, ben, c'est un barbare... Et les barbaresques, pour les mettre au pas, c'est bien loin, du côté d'Ermenonville, avec le vieux Louis... Je connais nombre de gars rapides qui n'ont même pas besoin d'effrayer les plus lents, on ne les voit pas passer... Je connais, aussi, comme parfois ce dimanche, des zigotos qui vous font des queues de poisson à tout bout de champ, risquant de vous foutre par terre, puis qui s'écrasent la gueule (il s'agit alors bien de çà...) à la première difficulté venue, vu que ces excités mentaux ne savent rien gérer, surtout pas leur peu de ciboulot... Et toi, t'es là, vieille clette, qui n'avance pas, mais qui garde un rythme dont toi seul a le secret... Et qu'est-ce que t'es content quand nos chemins se séparent... Tu vas, alors, suant, sang et eau, vers des contrées presque inhabitées, peuplées seulement d'animaux protégés...par des clôtures...du côté de Lasne, Ohain, Waterloo, ou Ceroux... La zone, quoi... Voilà bien 20 ans que l'on y vient, mon fils, mes potes et moi... Bien souvent, en mode compèt et respectueuse, le gamin et bibi... Et bien, on a toujours aimé çà, quelles qu'en fussent les circonstances... L'organisation a toujours fait son boulot, avec plus que du sérieux ! Beaucoup de monde au départ ? Ben oui, on devait garder tout çà pour nous, on aurait été moins nombreux... Début des années 70, merci le vioque, la région de Villers, on y venait de temps en temps, entre potes, en Bultaco et Montesa, surtout en hiver... On s'arrêtait, de temps à autre, tracions une zone ou deux dans les talus, je les ai reconnus, ce dimanche, on n'embêtait personne... Il n'y avait personne... Il y a 20 ans, aux premières traces, on n'était pas nombreux, et on découvrait la "compétition", les chronos, en solitaire, souvent... C'était le bon temps, quand on y pense... C'est, et ce doit toujours être le bon temps ! Les temps ont changé, mais faut toujours se respecter, et de plus en plus... Alors, mettre les gens au pas, faut faire gendarme, ou pas ? Hé, Duc, à Tion... Comme je comprends, néanmoins le solitude et le désespoir de l'ami, son amie, son petit, et son chariot ! A mon avis, c'est un concours de circonstances, et de rencontre de gens pas au courant...la moindre des choses aurait été de lui rendre...la monnaie... A propos des flêches, c'est vrai que ce sont les mêmes depuis longtemps, très jolies, d'ailleurs... Fondues dans le décor, elles n'ont, justement, pas semblé troubler les mecs qu'ont fait 25 de moyenne...hum, hum... Et il n'y avait pas de moto devant, il me semble... Au ravito 2, quel bonheur, après quelqu'attente, en en visant l'arrivée, un joli plateau de raviers de pâtes ! A peine déposé, je me sers, et illico, on me fond dessus, les uns en emportant un, c'est bien normal, les autres, en emportant deux ou trois ! Etaient-ils compétiteurs, cela m'étonnerait, à l'heure qu'il était... J'adore ce genre de comportement ! Cela ressemble furieusement à celui des automobilistes que je fréquente pour aller au boulot tout les matins ! Tu parles d'un dépaysement... Si je peux me permettre une très grave critique, c'est celle de la sécurité... Bien sûr, vous avez fait tout ce que vous avez pu ! J'en suis admiratif ! Mais, justement, quand on s'habitue à une certaine sécurité, on en est formaté... Et c'est là, à mon avis, qu'est le danger... Accompagné d'autres fonds de classement, et néanmoins personnes de belle compagnie, nous avons été quelque peu étonnés du manque de signalisation de petites barrières, à raz d'el touff, et après, soit un tournant, soit, en ligne droite, à fond les ballons !... Plus fort, encore, en pleine descente, deux bruns piquets dans une descente rapide, et non signalés ! Nous, les lents, sans doute pris par l'élan, on en tremble encore... Pour les gels jetés, haro sur les salauds ! Je préconise une solution radicale !...mais coûteuse... Prendre, à l'aube de la saison, l'adn de tous les compétiteurs, ou un peu de bave, ou de morve... De telle façon, en ramassant tous leurs déchets, analyse, on connait la suite ... On a payé 9 euros pour le chrono, c'est correct, on doit le souligner dans ces circonstances... 6 euros pour les petites distances, moi aussi, je trouve cela fort exagéré, l'organisation l'a enregistré, me semble-t-il, merci à elle ! Il est vrai, que maintenant, donner 5 euros pour une randonnée dominicale est devenu "monnaie" courante... Je trouve cela franchement aussi abusé, c'est 200 balles, quand même ! Cela fait rire, on dit le vieux con est encore dans son vieux temps... N'empêche... Il y a quelques années, à l'inscription d'une rando, lorsque j'ai entendu un papa dire à ses pioupious, vous savez,le amis, on ne pourra pas faire cela tous les dimanches !... Moi, cela m'a dépité... Times are changin... Revenons au bon compagnonnage, voulez-vous ?
  19. 12 points
  20. 11 points
    Ah oui, j'ai failli oublier ! JVJVD que vous pouvez désormais officiellement m'appeler et me dire : Mr l'Infirmier, j'ai fait dans mon cuissard
  21. 11 points
  22. 11 points
    Ce sera encore mieux si on pouvait avoir un petit plateau pour le D+ des liaisons, garder son plateau du milieu comme sur un montage mono et avoir en plus une grosse plaque pour les SP très rapides. Un pédalier triple quoi. La super évolution serait de pouvoir changer ces 3 plateaux sans devoir s'arrêter mais là je rêve.
  23. 11 points
    mes amis, mes amis, mes amis... un big big up à tous sans vous: - pas de rando - pas d'ambiance - pas de barres de rire - pas de bain de boue - pas de vodka chwèpes - pas de bouffe à n'en plus finir - pas de photos - pas de 26 qui râclent des marches - pas de test de Krampous - pas de tourte - pas de montée infernale - pas de cascades - pas de slip - pas de string - pas de mains qui puent la bite - pas de jerseys top moumoutes - pas de fléchage - pas de défléchage - pas de bbq - pas de soleil (si si) - pas de bières - pas de softs - pas de cochonailles - de westvleteren 12 - pas de pignon de 18 - pas de pendentif Phil Wood - pas de gueulophone - pas de chauves - pas de barbes - pas de fat - pas de souvenirs - ... et j'en passe! j'ai passé une édition mémorable avec vous tous, une ambiance de feu de dieu, des bikers sympas et satisfaits, un tracé qui a plus à tous, pas de blessés (!)... j'ai été ravi d'être votre hôte et vous fixe déjà rdv pour l'édition 6 de cette rando de diiiingues et merci pour Harold, vos dons généreux auront permis de récolter... 198,5 euros bon, comme il en fallait 120, j'ai gardé l'excédent. ne me remerciez pas
  24. 11 points
    j'ai pas acheté l'O2, j'en ai marre de chier avec toi!
  25. 11 points
    mardi: 120bpm 11 minutes en intensité mercredi: 100bpm 23 minutes en interval training avec un coca ce midi: 150bpm (putain de sauce samouraï) 7 minutes
Ce classement est défini par rapport à Bruxelles/GMT+01:00
×