Aller au contenu

Classement


Contenu populaire

Affichage du contenu avec la meilleure réputation depuis le 25/03/18 dans toutes les zones

  1. 21 points
    JVJVD qu'après qq péripéties de fin de grossesse, mon petit garçon, Clément est né ce mardi ? Il est en forme et a déjà un très bel organe....vocal
  2. 16 points
    Salut à tous, Je poste ce message aujourd’hui pour vous faire part du lancement d’une nouvelle marque dans le paysage de la bicyclette belge : C’est un projet de longue date (presque 5 ans déjà…), lancé conjointement par Thomas de chez Bewheels et moi-même. Vous pouvez donc deviner vers quels types de composants nous avons jeté notre dévolu ! Et oui, nous nous lançons dans la fabrication de moyeux conçus, designés, usinés et assemblés par nos 4 mains. Le projet à mis longtemps, trèèèès longtemps à se développer, mais quand on part de rien, c’est loin d’être évident tous les jours ! Néanmoins, on approche enfin tout doucement de la commercialisation, prévue dans le courant du mois de mai 2019. Je n'en dis pas plus pour le moment, je vous laisse les liens de nos pages instagram et facebook: http://facebook.com/erasecomponents http://instagram.com/erasecomponents Plus d'infos à suivre dans les prochaines semaines...
  3. 14 points
    hier soir, une cliente découvre le monde du vélo. elle (avec un petit regard dédaigneux): il y a vraiment des gens qui achètent des vélos à 5000€ ? moi: vous savez qu'il y a même des gens qui achètent des montres à 10 000€ ? Et c'est la même heure ! Voilà, j'étais trop fier de ma punchline, fallait que je partage.
  4. 13 points
    Quelques news du participant #160 que j'ai croisé hier soir vers 19h dans le centre d'Arlon : Il remporte sans contestation possible la palme du concurrent le plus malchanceux de la TCR durant ce début de parcours ! Les ennuis commencent à peine 5 km après le départ lorsqu'il arrache son dérailleur arrière qui s'emmêle dans la roue en cassant deux rayons ... Il galère toute la nuit pour essayer de réparer, sans succès, il trouve heureusement un vélociste ouvert le lendemain qui lui répare tout cela rapidement. Il repart mais pas pour longtemps ... sur une route en très mauvais état comme on en trouve à pas mal d'endroits en Belgique, il casse le support de sa lampe avant et arrache dans le même temps son câble de dynamo. Le problème, c'est qu'à partir de ce moment-là, il perd toute possibilité de recharger ses deux GPS ainsi que son téléphone portable qui s'éteignent à cours de batterie, ce qui explique ses nombreuses erreurs de navigation durant la journée de lundi fin de journée et mardi. Pour la traversée de la Belgique, il n'avait pas préparé de feuille de route avant le départ, pensant suivre le peloton pour faciliter sa navigation ou en ne se fiant à ses GPS. Il me rassure en me précisant que ses feuille de route commencent à partir de Luxembourg ville. Sans lampe avant, difficile et dangereux de progresser la nuit, la galère continue dans la nuit de lundi à mardi et le retard s'accumule ... La malchance le poursuit encore lorsque sa roue avant plonge dans un trou de la route (décidément ...) et se retrouve toute voilée, ce qui explique également la lenteur de sa progression durant la journée de mardi. Bref, lorsque je l'emmène dans un magasin de vélo sur le coup de 19h (juste à l'heure de la fermeture ...), il me remercie chaleureusement. Son sourire fait plaisir à voir ! Il semble avoir un super moral et n'a jamais pensé à abandonner malgré tous ses déboires. Le vélociste parviendra à lui redresser la roue avant mais ne pourra l'aider pour l'éclairage et le câble de recharge de ses GPS. Avec ses feuilles de route, la navigation devrait être plus facile, à suivre ... Je le quitte ensuite sur le coup de 20h après l'avoir guidé sur la route qui mène à Luxembourg. Bon vent, Arjan, que les kilomètres qui arrivent te soient plus paisibles ! ;-)
  5. 12 points
    JVJVD que sur la N4 entre Gembloux et Namur, j'ai remarqué que mon pneu arrière avait perdu de la pression. Je m'arrête près d'une maison avec des beaux néons. Petit controle, je ne vois pas de latex gicler (la roue est en tube+latex donc ça peut colmater à l'intérieur). J'essaye de regonfler avec ma minipompe, mais j'ai perdu un pièce pour la verrouiller. Et je ne me vois pas demander à la madame dans la maison de venir pomper pendant que je tiens l'embout. Donc je me résigne à tirer une cartouche, le pneu se redresse directement et il est resté bien dur jusqu'au retour chez moi. Mais après une sortie de 8h avec le cx en semi slick, je suis vidé Voilà j'espère que vous avez aimé les insinuations et tout est vrais
  6. 12 points
  7. 12 points
    JVJVD que 3 mois et demi après la greffe je suis remonté sur Samantha Fox et qu'est ce que c'est bien d'avoir un bon coup de rein, même si j'ai pas de physique c'était plus facile qu'avant ! Sauf que: me suis paumé, ai oublié de charger mon gps et j'ai cassé un rayon à la roue arrière, heureusement pas d'autres dégâts !
  8. 11 points
    J'avais pour projet de dépasser la barre symbolique des 100kms sur une rando, c'est fait. Je savais vraiment pas si j'aurai les cannes car j'avais un peu préparé mon truc avant de me claquer le mollet il y a un peu moins de 2 semaines. Donc avant cette rando, depuis 2 semaines, j'avais juste fait la nocturne de Chevetogne. Mais c'est fait, et je crois que c'est la première fois que je me sens fier d'un truc sportif que je fais. Et en plus, quitte à le faire, j'allais pas y aller avec un XC de 8kg, je l'ai fait avec la manière, en vélo d'enduro de 14.8kg. En même temps, j'en ai qu'un, ça évite de se poser la question de quel vélo on prend. En plus, j'ai failli arrêter très prématurément car je suis arrivé bcp trop vite avant une floppée d'escaliers et j'ai eu la mauvaise idée de freiner un peu trop fort de l'avant. Résultat : une petite glissade sur 10 mètres, heureusement, je roulais en long, ça a limité les dégâts mais je suis reparti en étant vraiment pas sûr de mon coup. Après 3 quarts d'heure, je sentais presque plus rien alors j'avais qu'un but, aller au bout. Par contre, je n'ai pas fait le même parcours que tout le monde car je voulais pas aller jusqu'à Malonne alors j'ai démarré de la cita, mais j'ai fait une erreur de parcours. Au ravito, j'ai repris la boucle 100 aller. Du coup, je fais 2 fois la boucle de la cita, et j'ai coupé une partie du 100. Je finis quand même avec 104kms, 2700m de dénivelé positif. Autant dire que je suis arrivé chez moi, j'étais blanc comme 1 linge, juste la force de ma laver et d'aller dans mon lit. Après le parcours n'était pas hyper folichon mais étant donné que j'avais pas un autre objectif, je me foutais que le parcours ne soit pas 5 étoiles. Une bonne chose de faite, même si je roule pas depuis très longtemps, j'avais depuis quelques mois cette idée de 100kms, cette rando tombait à pique car pas loin de chez moi, sur des terrains que je connais pas trop mal, c'était l'occasion rêvée. Par contre, c'est clair qu'il faut aimer souffrir un minimum, les 10 derniers kms ne sont que de la douleur, presque pas une once de plaisir.
  9. 11 points
    JVJVD que j'ai repris du service niveau vélo.... chez bike4life à Seneffe.
  10. 11 points
    Oui, les chasseurs avec un permis, pas les professionnels. Je pense à ça... on devrait passer aussi nos permis. Ça semble très facile à obtenir au vu des demeurés qui le possèdent. Là, on pourrait réguler et, surtout, on pourrait enfin acheter ces putains de vestes camouflage... orange fluo Et alors, on débarqueraient dans un énooorme Land Rover de chez Le Moniteur Automobile @jos_2001, en full Solognac de la tête au pied avec le coffre blindé de cubis! On traquerait le gibier en mode 4x4, on l'abbaterait à plusieurs reprises (après l'avoir attaché à un arbre), on le dépecerait sur place (après l'avoir sodomisé... je suis certain que ça se pratique), on attacherait les têtes sur la calandre du Land et on boufferait cette salope de truie avec de l'andalouse et des oignons frits! Le tout, juste à côté de quartiers résidentiels histoire de se mettre un bon shoot d'adrénaline. Ah oui, nous faudrait aussi des clébards! Genre des molosses, des pitbulls gavés aux hormones de croissance et à la testostérone avec des carnets de vaccination roumains. On les baladerait en laisse avec des colliers étrangleurs et on les surnommeraient Adolph et Oussama. Et les flingues, bordel, il nous en faudrait aussi! Genre plein, des sulfateuses avec un calibre de fou. Des balles avec des ogives à fragmentation, putain!! De grands couteaux qu'on porterait à notre ceinturon. Avec, au-dessus du manche, une boussole. Et puis, finalement, on se rendrait compte qu'un Land, c'est pas assez spacieux alors, on gratterait un RAM1500 avec porte motos à l'arrière. Y aurait aussi un van avec tous nos chiens dedans et un cheval, ça peut servir un cheval. Ne fût-ce que pour le bouffer si on a rien chopé d'autre qu'un gosse ou sa mère aux abords d'un sentier GR. Rhaaa, bordel, j'ai plein d'idées!! Je me vois bien chasseur!
  11. 11 points
    Bon les gars , je suis vraiment désolé pour le bouchon de 4 km ce matin sur la N4, je roulais tranquille sur mon vélotaf avec mon gilet jaune , et j'ai dû m'arrêter sur le côté de la route pour réparer une crevaison, une voiture s'est arrêtée, le gars sympa a mis son gilet jaune pour venir m'aider, une autre voiture s'est arrêtée , 3 gars sont descendus , ont mis leur gilet jaune , ont sorti une caisse de carapils et nous ont proposé de trinquer avec eux , une camionette s'est également arrêtée à notre hauteur , des gars avec des cagoules sont sortis et ont déposé 3 palettes sur la route , y ont mis le feu , et se sont tiré, du coup c'était le chaos , les forces de l'ordre ont débarqué et établi un barrage , j'ai rien compris à ce qui est arrivé
  12. 11 points
    Ode MC... (mettez-y votre petite musique...) Et maintenant, que vais-je faire, de tout ce temps qui était ma vie ? Sans marathons, déjà je m'ennuie... Mais, que reste-t-il de mon challenge De tous ces moments de souffrance Quelques photos, rares photos des beaux dimanches... En dix années, on en a vu Des bois, des champs et des talus Des chemins raides, des petits rus Tous les dimanches... Des textes idiots vous relatant Qu'on s'explosait en en chiant Vous le croyiez, et c'était vrai Bien plus, mais dire je ne pouvais... En dix années de longues courses à faire peur Ce qui me reste, c'est le bonheur D'avoir connu tant de gens si chouettes Chaque dimanche de nouvelles têtes... Des copains du bel effort Des amateurs du bel houblon aussi Ceux qui ont créé le fruit de ma passion Ont bien sûr droit à une mention ! Nos rendez-vous étaient parfois si durs Qu'au village de départ En finissant plus de dix heures plus tard Je n'en reconnaissait plus l'épure... Laissez-moi pleurer sur toutes ces tombes De lieux chéris cent lieues à la ronde Qu'ils furent uniques ou à chaque fois renouvelés Ils me permirent de créer des amitiés Tous ces amis des beaux dimanches... De toutes saisons, toutes sensations Le terrain sec et rugueux La mich-mach, le sol boueux Qu'il gèle, qu'il vente Sous la pluie battante Les ténébreux orages Le vent du nord fouettant nos visages... En groupe, parfois bien fourni Comme de Bikers for Life,le temps béni Aux terribles moments de solitude... Tous ces moments magnifiques En en parlant, ne font pas leur âge... Que dire de tous ces foutus personnages Qui organisèrent nos plaisirs ? Autant ils nous mirent en nage Nous firent tant sourire Que leur rendre hommage Est la moindre des choses... On se souviendra De ceux qui commettent une épreuve Un jour De ces chasseurs de bonheur Et puis Nous faire oublier nos ennuis Des hommes extraordinaires ! Sans l'espoir d'apprendre à leur apprendre A ne pas compter les heures Qui s'enroulent Que leur dire ? Qu'ils viennent sur terre juste pour y répandre Un peu d'amour et beaucoup d'efforts... Pour nous satisfaire... Mon discours est long, trop long... L'habitude des marathons... Reprenez, je vous prie, votre respiration... Ne vous méprenez pas, ici, nous nous ravitaillons... Second opus... Qui se souviendra... Du spaghetti de Langdorp et ses moulins à vent ? De la hêtraie de l'AT et de son barbu organisant ? De la dernière côte du RDHF ? Des sorcelleries de Flobecq ? Des quiches de la trace d'Hez ? Du sourire de David et de ses potes à Hollange ? Du Mardasson, des savoureux toasts au pâté de Bastogne ? Des millions de racines de Waismes ? Du fameux chapiteau d'Harveng et de ses joyeux lurons ? Du bistrot de passage de Vlezenbeek et son joli faro ? De l'ambiance des anciennes coupes du monde à Houffalize ? Du joli fritkot de Thuillies ? Du coeur villageois d'Erneuville ? De la pinte offerte près de l'arrivée d'Hamois et ses superbes petits recoins ? De l'ambiance franco-française de Bellefontaine et de leur bonté ? De la fameuse piste de ski de Lierneux De l'immense forêt d'Anlier de Rulles ? Du parking à sourires d'Haversin ? Des beaucoup plus de sept péchés de Thuin ? De sa petite soeur plus raisonnable de la Haute Sambre ? De la traversée de l'Hermeton et de la jungle de Surice ? Des innombrables kms du Raid Godefroy et sa Semoy ? Du temps épouvantable, à chaque fois, des boucles de Grand Halleux ? Des sous-bois collants, bien plus difficiles que les côtes ardennaises de Grand-Leez ? Du départ, du milieu, et de l'arrivée très Gauloise d'Anhée ? Des fruits délicieux de Burdinne ? De la boue gelée d'Andenne, et ses fameuses omelettes ? De la chaleur épouvantable d ' Erquelinnes ? Des forêts de Chimay et de sa petite pinte à l'arrivée ? Des superbes châteaux de Mazy ? De ma pelle en roulé-boulé de Rance, comme moi ? Du débordement d'Olne ? De la dernière et ultime pinte que l'on m'avait réservée à Sart-Lierneux ? Du twist et de la ruelle d'Anderlues, épreuve que j'affectionnais ? L'odeur épouvantable des échappements de vieilles motos à Francorchamps ? Nous voilà revenus à la case départ... Vieux motard, viré cycliste de bas étage, pourvu que mon odeur... Merci à tous ceux qui ont proposé ce merveilleux challenge, organisateurs de tous bords, puis, tout ce qui tourne autour... Des Ardennes au Hainaut, De la Flandre au BW, De la Gaume Au Namurois, au Liégeois, que sais-je encore... Vous nous avez fait voyager, découvrir, vous rencontrer, nous découvrir... Le seul jour où se lever à cinq heures n'était que plaisir, ces dimanches de challenge... 10 ans de ravissement, dix ans de vrai bonheur... Merci, les amis ! Ps : Je ne pouvais laisser sous silence la présence de ma chère et tendre... Courageuse ravitailleuse, en panique totale (faites-le, vous verrez!), de notre cher fils, elle fût l'aide de nombreux participants, amis ou pas, mais surtout, elle fût d'une patience extrême à m'attendre, à pas d'heure... Rentrés, elle me fit, à chaque fois, un festin de repas ! Et je n'arrivais que rarement à l'honorer... Le repas, bien sûr !
  13. 11 points
    voilà, mes films sont de retour de chez Di Album sur mon flickr C'est l'occasion d'encore remercier la petite troupe de G.O's @Sebou @dj_ et @RifRaf pour cette chouette orga, le tracé, le balisage, la montée (im)possible (respect à @Hadrien D. au passage) et ces merveilleux lots, et les attentions pour les enfants, ça c'est vraiment top, Gaspar a adoré, les autres kids aussi j'imagine (même le petit en slip qui a chu je crois), merci aussi pour les pains, les pils et tout le reste. Bisous, donc! ça passe ça casse le train
  14. 11 points
    Première manche de la BSGRPL (Barakis' syndicate Gravel Ride and Poseurs League) ou "Bawakysss Cindy-kate Gwavel Waïde en Pozers Ligue" en Californien. Ou encore LBSRGPDTC pour "Ligue Barakis' Syndicate Route Gravier et Poseurs dans ton c**" en Walifornien.Quand : 25/08/2018 Quoi : Sortie graveleuse. Si tu te demandes ce que c'est, ça part mal et tu risque probablement d'être déçu(e). ~75 km, ~1200m de D+. Peu de segments Strava mais plusieurs occasions d'aller chercher des KOM ou QOM. Parfait pour frimer dans les soirées de l'ambassadeur entre deux Ferrero Rocher. Vu le peu de passages dans cette région, le fait que @Iceman n'y soit jamais allé ou le peu de cyclistes locaux qui ont un GPS ou téléphone intélligent; l'électricité et l'eau courante c'est déjà limite donc internet. Je peux balancer, j'y ai vécu presque 10 ans.32,56% de gravel de californiens, 9,25% de gravel de bucheron, 5,77% de gravel de carriériste, 10,3% de routes belges, 6,75% de monotraces, 3,5% de passages typés VTT-allmountain-duro-freeridelight-XChard-roadurancetrash et ... voilà.Oui, ça passe en CX ou Gravel. Oui, ça passe en VTT musculaire mais si tu as (biffler la mention inutile) des pneus trop gros, as une fourche avant trop grosse, as une fourche arrière, es trop gros, as un ego trop gros, n'as pas de compte instagram où poster tes photos #instacycling #gedinne #nopainnogain #nofarinenopain #nowomannocry, tu risques de te faire chi**Oui, ça passe en VTTAE mais ... voilà.Oui, ça passe en moto d'enduro ou trial.Oui, ça passe à piedsNon, ça ne passe pas en overboard. Où : Centre sportif de Gedinne. Rue de la Morie. 5575 Gedinne. Rdv sur le parking. Pas besoin d'essayer de rentrer dans le hall pour remplir son bulletin d'inscription et signer la décharge, ce sera fermé.Départ : à 9h00 (du mat'). A chacun de s'arranger pour avoir fait caca, contrôlé ses pressions, choisi son profil de pneus en fonction des prévisions IRM, accordé ses chaussettes avec ses gants et ses stickers de fourche perso, pour cette heure.L'idée étant d'être de retour début d'après-midi plutôt que début de soirée. Pour ceux qui auraient des ennuis, ne supportent pas de rouler avec les autres, ont envie de la faire plus courte, ont oublié de charger la batterie de leur GravelAE, ont oublié de faire caca avant, la boucle passera tout près du point de départ aux km 27 et 56. Règlement : . Inscription : Inscription licenciés : 0€Inscription syndiqués : 0€Inscription athés : 0€ Licence d'un jour : 0€Caution pour la cellule et la plaque : 0€ Dress code : Habillé. Manches courtes autorisées. Dorsale, genouillères et coudières déconseillées. Renseignements : délégués de la ligue @n-d-d et @born_to_ride graveleux69.skyblog.com
  15. 11 points
    Toi aussi tu as déjà déchiré un pneu dans la brousse? Tu l'as probablement bourré d'herbe, de feuilles ou encore d'un emballage de barre et ça n'a pas fonctionné? Tu t'es dit que Jamy t'avais menti et que c'était plus sorcier que prévu? Tracasse pas! C'est normal, t'es juste tout naze et tu t'y prends comme une brêle. C'est comme ça et t'y peux rien. C'est pourquoi, Nico et moi, allons éclairer ta petite chandelle toute molle de débutant. Il te suffira de suivre les étapes du topic ci-dessous pour t'extraire de la pampa hostile et rentrer chez toi jouer à FIFA 18 avec ton petit voisin Jason. Le vélo, c'est pour les grands! Bref, check bien ça, si tu veux pas finir recroquevillé en PLS au fond d'un bois du Hainaut occidental. Faudrait pas qu'on te regrette... ou pas. Et, trop de bol, ce topic s'applique aussi à tous les types de pneus, même au coussin hémorroïde de ta mère! Ici, il est illustré avec de vrais vélos. Mais si tu roules avec une assistance électrique ou suspendue, on ne t'en veut pas, t'es quand même gentil. TUTO DU GRAVIER - réparation pneu déchiré dans la brousse SYNOPSIS (c'est du grec ancien, crétin!) Tu roules à la fraîche avec ton copain de rando. La météo est au top, tu fais péter les KOM de la belle-mère et tu te trouves trop canon dans ton petit lycra. Le nez au vent, tu causes des derniers tutos de Jacquie et Michel et du changement de direction de la Fistinière. "Tout fout le camp, c'était mieux avant.... blablabli, blablabla..." et, au moment, où tu allais enfin déverser ta haine du jour sur Froome, tu passes dans un pierrier (citron) et tu déchires les flancs de tes pneus rachitiques avec une pierre acérée comme une lame. PSCHIIIT, tu te retrouves à plat, comme cette pauvre Stoya (si si, tu vas aller voir parce que t'es qu'un petit branleur). Il va donc te falloir passer par différentes étapes pour t'en sortir. Sois attentif! La lame minérale en question. ETAPE 1 - stop et démontage de la roue Tu arrêtes de pédaler, du con!! Pourquoi? Parce que tu roules pas avec du procore ou je ne sais pas quoi comme connerie. Non, toi, t'es un vrai. Un vieux réac' qui faut pas faire iech avec le marketing. Tu roules en chambre ou, à la limite, en no tuuup' (comme ici). Toujours est-il que cette saloperie de pierre vient de te laminer les flancs comme Rocco, sans la moindre délicatesse. Le latex suinte de partout et ta jante est en mode creampie. Ça dégouline et ça colle sur les doigts, vraiment crade! Impossible d'aller plus loin (oui, même en forçant). Nico, c'est le Rocco du gravel. Il met toujours la dose quitte à déborder un peu. Donc, tu poses ton bike sur le côté du chemin et tu ôtes la roue crevée. Ou tu le poses comme une pauvre snowboardeuse de merde au milieu du sentier parce que, l'hiver, tu zones toujours le cul au sol au milieu des pistes. Et tu aimes ça, faire chier ton monde! Nico, il fait pas de snow et, en plus, il est malin, il utilise la nature à son avantage. Tu remarqueras qu'il a enlevé sa roue arrière pour réparer son pneu. Des fois que ça t'aurait échappé... ETAPE 2 - démontage du pneu et analyse de la situation Après avoir démonté ton pneu avec tes doigts boudinés de princesse ou à l'aide de tes démonte-pneus, tu fais une pause et tu manges une galette au miel Meli. C'est super important!! Tu comprendras pourquoi après car, en plus d'être bonne et bourrée de sucre, c'est en partie grâce à elle que tu pourras rentrer chez toi mater Les Marseillais à Ibiza! Astuce: avant de démonter ton pneu, tu dois enlever le capuchon de valve et la bague filetée. Ou tu peux passer cette étape et tirer très fort, ça passera peut-être... si t'es aussi fort que con. Une fois ton pneu éventré , tu glisses ton doigt sur toute la circonférence de celui-ci. Et Dieu sait comme tu aimes ça. L'idée est simple: mieux repérer le trou (mais ça, tu le sais déjà) et retirer d'éventuels débris (épines, verres, verrues...) qui pourraient faire crever la chambre que tu vas placer dans le pneu. ATTENTION: si, à ce stade du topic, tu es parti de chez toi sans chambre à air de dépannage, tu peux te remettre en PLS dans un fossé. Après cette vérification et le repérage de la déchirure (parfois pas plus grande que celle de ta petite cousine), tu oublies l'idée de mettre vulgairement un emballage dans le pneu. Pourquoi, me diras-tu? Parce que, te répondrais-je. Parce que, tête de gland, ça occasionnera une hernie après le regonflage. Ton papier sortira par la déchirure (maintenant aussi grande que l'épisio de ta sœur) et la chambre ne tiendra pas 100m. T'auras fait pire que mieux... mais ça, ça te connaît, hein! Nico et son index te montrent une hernie quand on remet un papier comme un bourrin. "Mais aloooors, que faaaaire", pleurniches-tu déjà?! Tu vas voir, on t'explique tout ça dans l'étape 3. ETAPE 3 - mais, putain, bien sûûûr!! D'abord, tu démontes à nouveau ton pneu en le dégonflant ('tain, sérieux, faut tout t'expliquer!). En appuyant sur la valve dévissée de la chambre à air, cette dernière se dégonflera. Tu peux appuyer avec ce que tu veux, même ta b**e, OSEF. Une fois ceci fait, tu te mets à la recherche d'un bout de bois d'une taille adéquate à l'opération à effectuer. Nico te montre que ce bois, par exemple, ne rentrera jamais dans le pneu. Oui, même en forçant un peu... ou alors, à la Fistinière. Et ici, il te montre qu'un morceau trop petit ne servira à rien. "Mais aloooors, il faut quoi???", couines-tu à nouveau. Il te faut un morceau ni trop grand, ni trop petit. Regarde! Nico te montre comme il est enthousiaste suite à sa trouvaille. Un morceau de bois ni trop grand, ni trop petit. Ensuite, tu te souviens, tu avais mangé une galette au miel? Il te faut son emballage... Oui, tu vas le rechercher dans le bas côté où tu l'as balancé, gros porc que tu es! Une fois récupéré, et avec toute la dextérité du dyspraxique que tu es, tu emballes le morceaux de bois dans l'emballage. Note: une teinte jaunâtre peut survenir sur le cycliste après absorption de la galette au miel. Si tu en as dans tes poches et que tu désires garder ton teint halé, tu peux utiliser l'emballage d'un poulycroc. Ensuite, il te suffit d'introduire ton bricolage dans le pneu face à la déchirure. Ben ouais, ailleurs, ça servira à rien, hein! Nico, lui, ne regarde pas son pneu. Nico, lui fait corps avec son matériel et les éléments. Nico, lui, il fait ça les yeux fermés (enfin, pas ici car ils sont ouverts...). Toi, t'es une quiche alors, tu regardes ton pneu et tu t'appliques, merci! Après, tu prends ta petite pompe toute mignonne, tu l'insères sur la valve et tu pompes. Aaaah, ça, tu sais faire hein, pomper!! Nico avec sa petite pompe toute mignonne. La pompe insérée sur la valve de la chambre permettant l'injection d'un volume d'air plus important qu'avec ta bouche. ETAPE 4 - la satisfaction d'un bricolage bien fait! (pas comme ta gueule, quoi) Et oui, une fois toutes ces étapes réalisées, tu peux te poser et manifester une grande joie face à ton intervention bien réalisée. Tu peux être fier de toi, tu vas pouvoir repartir gay comme un pinson dans ton petit cuissard tout moulant. Et ça, c'est beau, putain! Jean Robic approved! De plus près, tu peux voir qu'il n'y a plus de hernie grâce au morceaux de bois ni trop grand ni trop petit. 40 bornes de gravel supplémentaires ne seront pas arrivées à bout de notre réparation!! J'ai même réparé le pneu de ma caisse comme ça pas plus tard que ce matin! Alors, tu vois, ça marche. Toi qui émettais un doute au début de ce tuto. Si si, tu émettais un doute... en plus de ton haleine fétide de bouffeur de barres protéinées. Après, il te suffit de remonter ta roue. L'avant à l'avant, l'arrière à l'arrière. Si tu as des disques, tu veilles à mettre la roue dans le bon sens. Si t'as pas de disques, t'es encore plus naze que ce qu'on pouvait imaginer. Pour différencier la roue avant de l'arrière, nous t'invitons à consulter les tutos de chez Décathlon. Tu verras, ils sont bien fait pour les klettes comme toi! Exemple d'une roue arrière montée sur la partie postérieure du vélo. Et dans le bon sens. Y a un indice, à toi de le trouver... Voilà voilà, te voici moins con que ce matin. On est vraiment heureux d'avoir pu t'aider et soulager ta mère de tes jérémiades. Petit conseil: si tu veux pas devoir chercher après du bois, tu peux emporter un petit stock avec toi. Sait-on jamais que tu crèves à nouveau, à piloter comme un manche... Tu peux aussi disposer les planches dans ta banane, ton camelback ou encore tes poches arrières de vieux cyclo, à toi de choisir! Nico, lui, il est fort, il les met sur son épaule. Ah oui, une dernière chose... LOOOOOOOOOOOOOOOOOL!! T'es vraiment trop con!
  16. 11 points
    JVJVD.... C'est pas souvent que je partage la réussite de mes gamins, genre bulletins etc. Mais là je suis quand même bien content de mon grand qui a réussi l'examen d'entrée en Polytech avec 68/100... donc pas d'examen oral, ni de session en septembre
  17. 11 points
    Moi, javais mis la TV en sourdine pendant qu'on prenait l'apéro dehors sur la terrasse.... A chaque passage dans la cuisine, je jetais un pt coup d’œil discret.....toujours 0/0.....ça semblait pas jouer jouer.... Jusqu'au moment ou j'entends "Ben Youssef"..."Youssef ...."....."Benalouane".... bizarre pour des Anglais, me dis je Je regardais Panama - Tunisie
  18. 10 points
  19. 10 points
    Ahah, j'ai ri tout seul au boulot devant mon ordi Merci @guizaume
  20. 10 points
    Je partage une petite astuce que vous connaissez peut-être pour avoir 5€ de réduction chez Alltricks.fr Faites votre panier, validez le et fermez la page à l'étape du choix du mode de livraison. Attendez 1 jour ou 2 et vous allez recevoir un mail avec un code de réduction de 5€ et le lien vers votre panier. Ca a fonctionné sur mes 2 dernières commandes et pas spécialement des gros montants (entre 30 et 60€). A bon entendeur ?
  21. 10 points
    Bon allei , j'y vais Un baptême pour moi avec cette première participation à ces chemins du soleil dont j'avais lu/entendu le plus grand bien Ayant le sommeil compliqué ,j'opte avec Luke , la version grand luxe kéké des plages en Camping Car full confort avec Cri comme "chauffeuse" , cuisinière hors paires et qui fera l'intendance Bah vi , le sommeil est réparateur et si on peut mettre quelques atouts de son côté pourquoi s'en privé ( j'y reviendrais plus bas ) J'avais pensé faire une petite préparation physique afin de ne pas trop souffrir comme pauvre randonneur du dimanche , malheureusement , mon emploi ne m'a pas permis justement de faire plus que mes petites randonnées dominicales mais tout compte fait, au fait , je n'ai pris que ce bête bracelet orange ,çà va daller tsé Je prends un peu des infos à gauche à droite , on me dit , c'est physique et technique , limite on me fait peur , mets une tige téléscopique fieu et tout tout Ni une ni deux ,je m'exécute , télescopique installée et je cours chez Van Eyck acheter un trio de cuissard avec pampers intégrés Bon , on prends la route le mercredi afin d'y aller à notre aise et prendre nos marques sur le premier bivouac L'ambiance est sympa et la météo est plus clémente que prévu , tof çà dit ?? On prends place sur le parking , et qui s'installe à côté de nous , le duo gagnant des 2 dernières éditions ( et encore cette édition ), merde quoi , eux aussi en Camping car full luxe confort , ké bande de sacoches dit , même pas de vrais Warriors , pfiou et dire qu'ils vont nous réveiller avec ce départ matinal Bon ,sinon , sympa quand même Vendredi , première étape , je sais que la montagne peut vous faire mal et donc on décide de partir gentiment , en principe , même en roulant sur un petit rythme , la porte horaire est à la portée ( en principe ) On rejoint le départ comme déja dit par une liaison bitume , pas ma tasse de thé mais bon , question logistique donc on s'exécute Je trouve que les côtes sont pas trop casse pattes , on aura bien droit à quelques murs à faire du "pouspous" mais jamais des longues sections Chouette single pour arriver au premier bouchon , un super single en bord de crète , je surlike ce genre de single mais sur le vélo et pas à côté , je peste un peu mais bon à nouveau , j'ai pas le bracelet jaune et çà fait partie du jeu ( on perdra je pense un bon 45 min dans l'histoire ) On continue encore quelques belles ascensions , en grande majorité faisable sur le bike pour le petit randonneur du dimanche que je suis et çà c'est chouette aussi Mes petites jambes sont pas trop mal malgré le D+ engendré , wouaw fieu , deviendrais je une machine ( arrête de t'emballer , c'est pas fini ) Allei , je continue à faire le yoyo avec certains bikers qui me reprennent quand je prends des tofs ou que j'attends mon binôme , bah oui on doit rentrer ensemble aussi non on est dsq , ah mais nooooonnn c'est les bracelets jaunes çà dikke zot et nous c'est les oranges Allei , on continue notre dur périple pour atteindre la porte horaire , les paysages sont superbes et on a droit à quelques chouettes singles , tantôt caillasse , tantôt racines , terres , un terrain bien varié Le temps passe et les km ne défilent pas aussi vite , je me fais une raison sur la porte horaire ( même si j'espère une clémence du au bouchon ) , on y arrive 25 trop tard , retour par la route ( tout ce que j'aime ) avec une grosse frustration surtout que je n'étais pas trop mal physiquement Samedi , 2ième étape qui sur "papier " a l'air la plus physique météo top et start de Mens J'ai trouvé cette étape plus chouette que celle de vendredi , le départ sur route /chemins larges / boues a bien étiré le paquet de bikers , et en général , ce sera plus fluide que le vendredi De supers single , encore des paysages superbes et un beau soleil , les km s'enchaînent et les jambes tournent bien ( machine fieu ) J'ai à nouveau trouvé les côtes progressives et pas trop casses pattes ( merci à l'orga pour mes petites jambes ) , mais quand même quelques beaux murs à faire un peu de poussettes . Je dois dire que les séances de poussettes/ portages n'étaient pas trop longues , merci aussi à l'orga pour çà Au final , comme je l'avais pensé (beaucoup ) moins de D+ qu'annoncé sur cette étape du samedi et on va pas s'en plaindre Dimanche , autre histoire , météo annoncée bien merdique , sur toutes les apps et tout et tout , et merde fieu , sms et notif de l'orga pour un départ de Die possible , çà puire djeuu , on se dit Luke et moi qu'on verra le matin 6h10 , réveil , pas de pluie hmmmm, kesqu'on fé , le temps de réfléchir et çà tombe, bah zut alors ,je demande à mon bike , il n'est pas chaud , un boitier pF30 tout neuf fieu , t'es pas bien tsé Je lui dit alors , bon ok , la dedans je vais pas (et luke encore moins ), car je sais que je n'y prendrais aucun plaisir , je peste car physiquement j'étais pas trop mal malgré mon entraînement de moules parqués minimalistes , mais me taper 1000 km pour rouler dans la drache juste pour avoir une étiquette de Warriors , mouarf , à chacun son trip mais c'est pas le mien Au final , on est rentré cool avec notre maison roulante 5 étoiles ,certes avec un gout de trop peu car perso, je reste sur un sentiment mitigé Peut être que j'y retournerai , peut être pas , ou peut être hors raid ( qui me convient mieux je dois dire ), je n'en sais rien , çà dépendra de ma Mastercard Gold Titanium Edition Allei , sur ce , bonne nuit
  22. 10 points
    Très cher Mathieu, Cela m'a fait grand plaisir de t'avoir su parmi nous ce lundi de Pâques à Grand-Halleux ! J'avais bien compris ta déconvenue de l'an dernier, puisque tu avais dû, de guerre lasse, abandonner avant moi.Je te devais bien cette revanche ! Mais cette année, vois-tu, les dés étaient pipés dès le début... En cause, le fait que tu démarrais en première ligne, de la première vague ! Moi, comme d'hab, j'attends...pour ne pas déranger, et quand le processus d'aspiration du peloton est suffisant, je me laisse entraîner par les vents favorables, et donc, bien rapidement, l'ivresse des courants me gagnant, je me retrouve au fond du panier... Mais qu'importe, il est plus facile de remonter la pente que de s'accrocher pour ne pas en tomber ! Seulement, ce lundi, elle était particulièrement savonneuse, l'as-tu remarqué ? J'en doute, comme je l'espère... Déjà que mon programme m'avait, avec plaisir, emmené gadouer au joli Marathon de Thuin ce dimanche... Toi, coaché comme il se doit, tu sacrifiais ce jour saint à la course aux oeufs dans quelque parc arboré et aménagé pour t'éviter le moindre tracas physique... Je le comprends fort bien, nous n'avons pas les mêmes objectifs, et c'est tout à ton honneur, l'ami ! Faire des réserves et t'économiser, c'est de ton âge l'apanage ! Il me semblait m'être, moi aussi, dominicalement économisé, mais le terrain et les conditions climatiques hennuyères m'avaient littéralement « cassé »... François, mon jeune et adorable coupe-vent avait justement trouvé qu'il y en avait trop pour hisser la grand voile de ses draps et avait préféré faire l'impasse et déguster de subtils mets chez s'parrain de s'belle fille à Nameur, enfin, chez sa soeur ! Même une bonne bière couleur de ciel dégagé n'avait pas remis d'aplomb mes frêles et pauvres guibolles pour cette épreuve mythique, et tac, on va squetter s'baraque... Sans oublier de te dire qu'on n'a pas le même moteur, non plus (...) Susske, l'ami François, ce jour, est présent ! Le malheureux a dormi dans l'auto, à Stavelot... Alors qu'il suffit de demander refuge en l'abbaye du lieu ! Quoi, non ? On ne le fait plus ? Time are changing, Mr l'Evêque... Enfin, quand même bien repus, tous les deux, nous startons, entourés de gentils compagnons...qui bientôt n'ont d'autre recours que de garder leur rythme...mais qui n'est pas le mien, aujourd'hui... Mon camarade de souffrances s'entiche dès le début à grimper calmement toutes ces « p » de côtes offertes à nos guibolles froides et endolories, et il y parvient, le bougre ! Un vrai talent de trialiste à l'ancienne, impressionnant ! Les mecs qui nous survolaient avec aisance précédemment, rendus à pied, devaient être ébahis de se voir dépasser ainsi par un talentueux ramasseur de bennes à poubelles ! Car c'est ainsi qu'il s'habille, le Freshky, tout en vêtements de récup ! 4 couches style Kway, mélangez les couleurs, il est nickel ! Cochonné, il enlève une épaisseur, et depuis le début, il parait mince ! Comprenez qu'on ne s'ennuie jamais ! Au bout de 10 kms, je pensais rendre l'âme...même avant... Cette nouvelle descente argileuse, juste avant la fameuse dégringolade casse-bras et mouille-popotin...quelle monstruosité ! Un bazar de 10 m de large, en glaise à vagues, à 30° de déclivité au moins, avec 30 traces différentes, qui vous suce comme ...on m'a dit...enfin, avec des mecs plantés partout, c'était à mourir de rire ! J'ai peu ri, mais beaucoup mouru... Km 10, on est en bas, enfin... Mais, comme d'hab, on remonte, à gauche, pour cette fichue côte, je la connais, cette s..., je la prends tous les ans, calmement...et je mords sur ma chique, car, chaque année, là, je ne suis pas encore »chaud »... Cette année, avec le périple d 'hier, à Thuin, je suis déjà out ... Tenir, tenir, au moins jusqu'au tournant à droite...yes ! On s'encourage de poeuf...de Pâques...je sais, c'est con, mais çà fait tenir... François, imperturbable, grimpe, tel un métronome, sans le moindre pied à terre ! Moi, en tous les cas, je ne logerais pas là ! T'as fait la montée, à pied, vieux couillon, le plus dur est fait ! Le reste, faut dire, je ne m'en souvenais plus ! Km 17, juste avant le 1er ravito, Christine, notre Marraine, nous prend en photo, purée, ne pas lâcher... Ravito 1, ils remballent ...çà sent mauvais... Nous attendrons-ils ? On file, on file, un mauvais coton, mon couillon... Tour à tour, on craque, on pense, on chie... C'est pas possible !!! Mais c'est la vie...notre choix...putain de cons d'imbéciles de nom de dom ! Mathieu, si tu m'entends encore, qu'as-tu fait ? Ce terrain, t'as tout foutu en l'air ou quoi ? Si c'est pas toi, c'est tes 400 sbires derrière ? Y a plus d'respect pour les pauv' couillons que nous sommes ? On a eu l'impression que l'armée de Napoléon était passée par là, les canons, les militaires, les charrues et même les boeufs ! Même à pied, sur le plat, on brise ses oeufs, dans des cloaques innommables, à pied...c'est à pleurer ! C'est comme si notre cadeau de Pâques de gamins avait été disloqué dans les Fagnes... Combien de fois n'avons-nous pas quitté les insondables bourbiers pour chercher la trace salvatrice en sous-bois ? Je ne sais plus, mais le nombre de troncs chevauchés, je m'en souviens ! M...je l'avais sur le bout de la langue... Heureusement, les trop gentils bénévoles des ravitos sont là pour nous encourager ! On sera là, rassurez-vous ! Ils le disaient, on le disait, on s'le disait ! Cela nous fait chaud au coeur et nous requinque ! J'en ai fait des marathons, je vous l'assure, mais celui-ci, question duretés physique et morale, après Thuin hier, c'est pas loin du podium... Le vieux con n'est pas prêt, aujourd'hui de cracher sa valda, je vous le dis, et François le pense aussi ! De concert commun, on ne dit plus rien... Susske a, depuis longtemps, cessé de faire le joli mariolle en côtelettes... On accuse tous les coups, cela ne sert à rien, mais nous sommes toujours vivants... Eu égard à tous ces organisateurs accrochés à une cause humanitaire, nous nous devions de terminer cette épreuve, aussi futile et inutile qu'elle soit, c'est un devoir de respect ! Ls 5 derniers kms furent un adorable moment, tout en délicieuse descente... Me vint, en ce moment de léger repos, un air de l'ami Georges...un peu modifié, je vous l'accorde... Mourir sur un sentier, d'accord, mais de mort len-en-en-ente... Mince, Mathieu, j'avais failli t'oublier ! T'as mis 3h, chapeau, chef ! Moi, avec mon pote, on en a mis 9, de Pâques, et de Van der Poule ! T'as pas eu l'occasion de nous attendre, je le comprends bien, mais as-tu goûté leur délicieuse assiette saucisse ? T'as pris la sauce ketchup ? Grossière erreur ! Si tu veux t'améliorer, prends la moutarde, comme moi ! Allez, la prochaine fois, j'espère que tu m'attendras quelques heures pour qu'on prenne un pot ensemble...car on les a quand même bien tenaillés, tous ces courageux participants, toi par dessus, moi par dessous ! Succès pour ta saison, et bien l'bonjour à Raymond ! Les photos plus tard, Gogole est dans la gadoue, lui aussi !
  23. 9 points
    Voilà plein de détails techniques -> https://www.vojomag.com/decouverte-erase-components-les-moyeux-made-in-belgium/
  24. 9 points
    voilà nouveau toy@home oui je sais, les pédales font tâche mais il faut que je regarde encore ce que je vais mettre comme pédales dessus
  25. 9 points
    Suis allé chercher mon nouveau vendredi. Super content. J'ai même eu des goodies... C'est un Douze Cycles F30e (modèle équipé en version familiale avec les sièges, les sangles magnétiques et la "cabane") Motorisation Brose 250W - Batterie 635Wh Transmission courroie Gates Moyeu Nuvinci N380. Vélo disponible à l'essai
  26. 9 points
    Rien que moi et de nombreuses empreintes d'animaux!
  27. 9 points
  28. 9 points
    Hello les gens, j'ai mis les photos de la gogo sur mon flickr, dans le paquet il y a qqs ceusses d'ici @jonacannondale en mode vache un truc bizarre pend au moyeu de @RifRaf ah bon, il a plu? @carvin2004 fraternel @Scarvounet toujours aussi sot
  29. 9 points
    Ni Uber Eats ni Deliveroo ne valent la peine qu'on parle d'eux, pas plus que Take It Easy. Ce genre de sociétés qui vivent sur la précarisation de plus en plus grande de leurs travailleurs (enfin, des gens qu'ils font bosser, plutôt) ont une politique d'emploi dégueulasse. Pour ma part je ne comprends même pas qu'on puisse se faire livrer en ville au lieu de lever son cul pour aller chercher sa popote (ou la faire soi-même, mais je suis sot, les gens sont trop occupés, peut-être même à créer leur propre entreprise). J'ai été faire une reportage chez Deliveroo, et le discours des patrons belges était vraiment lénifiant, je ne savais pas si je devais rire ou pleurer. Pour le vélo en question, créé par les gens dont on parle ci-dessus, libre à nous de critiquer tout de même. Ou alors on fait comme tous les magazines qui en parlent au prétexte que c'est belge et design, sans aucun recul. Le fait déjà de relayer l'article du Soir est une bonne chose (merci @Franz ), l'essayer est une bonne chose aussi, et tu as bien fait Rémi si tu es un acheteur potentiel, mais de savoir d'où ces types viennent est rédhibitoire pour moi, ce qui rend la critique d'autant plus acerbe, et on n'a pas ici l'obligation de faire preuve d'objectivité
  30. 9 points
    Etant donné que la polémique enfle à nouveau concernant la possibilité offerte aux participants du 160 de bifurquer sur le 130 en cours de route et d'être classé sur le 130, je voudrais préciser certaines choses au nom du GRG : - La nouvelle équipe d'organisation du GRG a repris depuis 5 ans une organisation qui périclitait depuis plusieurs années. Je pense qu'en toute modestie nous pouvons dire aujourd'hui que nous avons sacrément redressé la barre depuis lors. Pour rappel, notre équipe est constituée de 10 personnes qui se chargent de mettre sur pied l'ensemble des activités durant 3 jours (nocturne, enduro, marathons, site de départ/arrivée). Cette organisation nécessitent près de 9 mois de préparation. Durant ce weekend, près de 185 bénévoles se coupent en 4 pour VOUS proposer un service aussi complet que possible. Tout n'est pas encore parfait, nous sommes les premiers à le reconnaître et nous cherchons chaque année à nous améliorer. - Notre réflexion de départ concernant ce reclassement des 160 vers le 130 nous est venu suite à la mésaventure de BiekeM. l'année dernière qui est arrivée trop tard à la barrière horaire du 160 et s'est vue disqualifiée purement et simplement sur base du règlement. Cette disqualification lui a porté un préjudice certain au niveau de son classement final de l'O2MC. Son désarroi nous a fait réfléchir (@titus : les dames ont autant de valeur que les hommes sur le GRG. Souviens-toi du podium spécial organisé à 21h lors de l'arrivée de Bieke et Alain il y a 2 ou 3 ans à la fin du 130 km) et nous avons jugé que la sportivité y gagnerait en donnant cette possibilité aux participant(e)s du 160. - Pour les autres, qui remuent ciel et terre par mail ou sur les forums, pour nous demander de revoir les classements scratch pour des places bien lointaines du podium, je leur demande un peu de compréhension concernant la diffusion de cette info 160/130. Celle-ci était peut-être tardive, peut-être contradictoire entre Facebook, newsletter et règlement général de l'organisation. Nous ne sommes pas juristes, ni avocats et encore moins juges. Nous oeuvrons pour VOTRE plaisir de découvrir notre superbe région à VTT et ce, en toute sportivité. Comme d'autres, j'ai vraiment beaucoup de mal à comprendre la polémique alimentée par certains et le but recherché. - Le souci de balisage dans le final reste inexpliqué pour ma part. Certains coureurs proches des différents podiums se sont spontanément annoncés sur place ou après coup afin d'être déclassé et de permettre ainsi aux coureurs qui ont réellement accompli tout le parcours d'être classé à leur juste position. Nous remercions encore une fois ces personnes pour leur sportivité. Pour ceux qui auraient tiré un avantage en se "trompant" dans la dernière descente, je leur laisse régler cela avec leur conscience. Je suis certain qu'ils ne sont pas très nombreux dans ce cas. Un tapis de contrôle intermédiaire a été ajouté spécialement cette année à un endroit stratégique proche du final pour contrôler et éviter les resquilleurs. Nous avons pu en détecter certains qui ont été directement classé DSQ. Malheureusement, à part la comparaison et l'analyse des relevés Strava de l'ensemble des participants, je ne vois pas comment un organisateur peut garantir l'équité et le respect total du suivi du parcours. Dans la pratique, comment faire ? - Le souci de classement de Andy est un cas particulier qui méritera quelques investigations auprès du service de chronométrage. Trois tapis de contrôle intermédiaires sont mis en place pour valider qu'un participant du 160 a bien effectué l'ensemble des boucles. Il n'y a donc pour moi pas d'hésitations possibles lors du passage d'un participant sur la ligne d'arrivée. La critique est aisée, le passage à l'action beaucoup moins, certains feraient bien d'y réfléchir avant de s'épancher en critiques faciles sur les forums ou en harcelant la boîte mail des organisateurs pour des broutilles de classement très éloigné des podiums ... pour rappel, ce n'est que du vélo ! Au niveau de l'organisation du GRG, nous souhaitons nous tourner dès que possible vers 2019. Croyez bien que toutes vos remarques seront prises en compte lors de notre débriefing pour peaufiner autant que possible la prochaine édition du GRG. Au plasir de vous y accueillir dans les meilleures conditions, vive le VTT ! Désolé pour la tartine ... ... sur ce, je retourne dans les bois pour préparer le parcours 2019
  31. 9 points
    Moi, je porte tjrs mon casque. Je trouve ça chic et pratique! Ça me protège du vent (un peu) pcq mes cheveux ne le font plus. Il me sauve aussi svt de méchants coups sur mon crâne de chauve quand je descend à la cave. Je sors les poubelles avec, on ne sait jamais... du vent, une tuile et paf! J'ai déjà bien essayé de le porter au pieu mais «stop, ça suffit», m'a dit ma moitié «déjà que tu dors en trifonction, faut arrêter, hein!!». Je regarde le tour de France avec, pour me protéger la boite crânienne quand je m'écroule de fatigue. Je ne le porte jamais à la piscine ni aux enterrements. Au Pays-Bas, je le porte mais que dans ma bagnole... toujours peur de me prendre un cycliste non casqué sur le capot. À la boulangerie, dans la file, je porte mon casque mais je suis un peu dingo parce que j'ose le détacher... et puis, je prends un Merveilleux. Je colle des petits stickers rigolos dessus, ça me fait marrer. Une fois, y a longtemps, je l'ai porté à l'envers. Mais j'étais bourré et puis, maintenant, je le fais plus parce que je ne bois plus hihihi. 'fin moi, mon casque, je l'aime bien Déjà tout petit, j'en portais un en plastic bleu qui ressemblait à un modèle de motocross. J'étais fan! Depuis, je le porte chaque fois que je pose mon derrière sur un vélo. Ça va de paire. Je ne saurais plus m'en passer. Certains roulent bourrés, moi, je roule casqué.
  32. 9 points
    JVJVD... On a le sens de la réduction chez Toutetrick
  33. 9 points
    jvjvd au détour d'un coup de zappette je tombe sur 'La Trois' qui rediffuse la version télé du jeu des dictonnaires avec Jacques Mercier, Philippe Geluck, Monsieur Météo , et toute la bande y inclus la charmante Virginie. Je me dis à ben oui , avec mon épouse , nous avions participé à une de ces éditions , non mais allo quoi , c'est juste cette émission là , mais si j'appelle femme et enfants , on passe à la télé , c'est nous les jeunes mariés en 1991 à gauche de la la nana qui cause , commentaire de nos fllles papa t'avait encore des cheveux noirs, maman ta coiffure mouarf .... Sur nos têtes un peu fatiguées , petite explication , participation gratos mais le régisseur en mode facho avait interdit au public de quitter le studio , et on avait rien prévu à manger ni à boire autant dire qu'à un certain moment ça devenait un peu moins rigolo surtout quand les invités quittaient le studio pour aller bouffer et nous on restait planté comme des c...s ceci dit ça reste une émission culte
  34. 9 points
    Le mien est arrivé cette semaine aussi
  35. 9 points
    Attention les amis si vous reçevez un message PORNO GRATUIT ne l'ouvrez surtout pas , c'est un virus qui désactive le correcteur d'ortograf et ki va kréer des fotes de sintax, jen ai ressu un et heureuseman ke je laie pas ouvère car ces cochonstés et ses chauses vulguère ne mintérraissent pas, prévené vos zamis et partagais l'informazion
  36. 9 points
  37. 9 points
    Petit retour sur mes Chemins Du Soleil 2018… Jeudi : Départ en camionnette à 3, JF, Jérôme et moi-même. Après un trajet sans encombre et de multiples poses pour récupérer (JF a assuré tout le trajet), nous nous approchons de Gap sous des trombes d’eau… Là on craint le pire mais heureusement une fois sur place nous constatons qu’il ne pleut pas et que le soleil est même en train de faire une percée. Petit diner dans le centre de Gap suivi de l’installation de nos tentes et du briefing sous le soleil ! Après le premier repas servi par l’organisation (toujours franchement correct) et quelques verres de vins nous regagnerons nos tentes pour la première nuit. Vendredi (Etape 1, Gap – Mens) : Réveil à 5h, la nuit fut fraiche et humide mais heureusement mon sac de couchage est bien chaud. Après le p’tit dej’ on se prépare et on démarre de Gap aux alentours de 7h pour rejoindre le départ réel qui se trouve au Domaine de Charance (jonction de 6km par la route avec 300m de D+). Une fois sur place on est directement lancé sur le parcours et les choses sérieuses peuvent commencer ! Là ça y est, ça grimpe mais on est sur les sentiers et au bout d’un temps les premiers bouchons apparaissent. Là il va falloir se résoudre à pousser le vélo dans certaines côtes mais également traverser les nombreux torrents. Le parcours est très physique et à mon gout peu ludique mais les paysages sont magnifiques. Les kilomètres s’enchainent, ça monte, ça descende, ça pique aux jambes, je me fais plaisir aux ravitaillements et je suis à chaque fois ravi de croiser JF sur le parcours (notre assistant 5 étoiles) qui est toujours là pour nous booster. A mi-parcours je commence à douter et me dis que c’est mort pour la porte horaire de 15h30 au kilomètre 72 mais une fois arrivé au dernier ravitaillement je constate qu’il est 15h05 et que la porte n’est qu’à 6km et que c’est roulant. Je prends donc une bonne dose de salé et me dirige vers la porte que je passerai à 15h20, grande joie pour moi, ça peut continuer ! Là je revois JF et des personnes de l’organisation qui annoncent qu’il reste 27km et 700m de D+. Au fond de moi je me dis que ça va être peanuts et que je vais faire finir pépère… La première des deux ascensions restantes se passe sans encombre, la météo fraichit mais ça ne fait trop de mal quand ça grimpe… Une fois arrivé au pied de la dernière ascensions les choses se gâtent… Le début de la monté n’est qu’un énorme bourbier où je suis obligé de pousser mon vélo sur plusieurs dizaines de mètres. A ce moment là ma motivation prend déjà un sacré coup mais pour couronner le tout, il commence à pleuvoir et pas qu’un peu… Au fond je me dis « ce n’est pas possible, je vais redescendre et rentrer par la route, Mens est juste à côté » puis finalement je me suis souvenu que je ne suis pas venu là uniquement pour voir de beaux paysages mais aussi pour me dépasser physiquement et mentalement. Je suis vraiment passé par tous les états émotionnels pendant cette assenions… Il n’y avait plus de jus dans les jambes, je n’ai pas su tout monter sur le vélo mais je n’étais pas le seul dans cette galère ! Entre inconnus nous nous sommes encouragés mutuellement et le sommet a fini par montrer le bout de son nez. Après cette lutte avec moi-même, il ne restait plus qu’à descendre et rejoindre l’arrivée ou mes camardes m’attendaient gentiment à pratiquement 19h ! Entre le start et le stop de mon chrono 11h50 se sont écoulées. Mon GPS était mal réglé du coup sur Strava on ne le voit pas mais il y avait pratiquement 3500m de D+ au total. Samedi (Etape 2, Mens – Châtillon en Diois) : Comme la veille, réveil à 5h, nuit toujours aussi fraiche et humide, petit dej’ et départ. Début de parcours dans L’Isère, avec un sol relativement gras mais globalement assez roulant, les jambes sont revenues, je reprends du plaisir à rouler, le soleil est de la partie et les paysages sont magnifiques ! Une fois arrivé dans la Drôme on retrouve des chemins plus secs et des descentes ludiques (dont une qui m’en aura fait baver avec toutes ses épingles...). L’étape est finalement moins dur qu’annoncée, je m’attendais à 2700 de D+ mais finalement elle n’en faisait que 2000. J’ai également été content de pouvoir rouler un peu en compagnie de David Ibxl et Luke sur cette étape. Après une arrivée cool on s’est fait plaisir avec des chips des bières au soleil en compagnie de Dichon, Carlito, Lala, Walker, Xavier, Majid, Jérôme, JF,… Le soir venu, direction le souper et le briefing et là on annonce la bonne nouvelle du jour : risque de pluie pendant la nuit et intempérie probable pour dimanche ! A partir de là, l’organisation propose un départ alternatif à partir de Die pour ceux qui ne voudraient pas faire la première partie qui comporte un long passage à flanc de falaise. Dimanche (Etape 3, Châtillon en Diois – Aouste sur Sye) : Nuit moins agréable, il a effectivement plu… Heureusement la tente n’a pas percé mais la pluie m’a quand-même réveillé... Le matin ce fut dur de trouver la force mais bon, c’est le dernier jour et je suis là pour tout donner. Petit déj’ puis court instant de réflexion et la décision est qu’il est hors de question d’opter pour le plan B, je pars pour l’intégrale de l’étape ! Départ légèrement en retard sous un ciel morose, une fine pluie est déjà présente mais bon tant pis quand faut y aller, faut y aller (et en plus mes jambes se portent plutôt bien). La première ascension est longue mais pas désagréable puis nous arrivons sur la crête, là où on est sensé voir le vide mais en fait on est dans les nuages donc même pas peur ! Après ce passage une descente puis une nouvelle ascension mais dans la terre glaise cette fois… Ici je peste… mon Nobby Nic à l’avant ramasse absolument tout sur passage, je n’arrive plus à rouler avec mon vélo je dois le pousser en grande partie… J’ai beau retirer la boue, après 100m c’est de nouveau rempli et je ne vous parle même pas de mes pédales Shimano qui ne veulent plus se clipser tellement elles sont remplies de terre. Après cette montée désagréable pour moi, descente relativement sympa vers Die et passage du Pas de Sagatte (là où on pouvait se tenir à une corde pour descendre). Une fois arrivé au ravitaillement de Die j’en profite pour nettoyer mes pédales, bien manger et j’apprends que c’est le déluge dans la prochaine difficulté qui nous attend… Là j’avoue, j’en avais déjà pleins les jambes mais bon tant pis on fera avec ! Je continue le parcours jusqu’à Sainte-Croix et là surprise, l’organisation ne nous laisse pas continuer, les conditions étant devenues trop mauvaise, il faut rentrer par la route. Honnêtement au fond de moi, ça a quand-même été un petit soulagement car je savais que ça allait être dur physiquement et moralement. Une personne de l’organisation nous explique donc le chemin à prendre, toujours tout droit puis à gauche, il faut monter un col de 5km et puis redescendre vers Aouste. Je me lance avec quelques compagnons d’infortunes et plus loin une voiture nous fait effectivement bifurquer à gauche en direction du col de la Vachère. Nous montons plein de motivation pour en finir mais une fois en haut, mauvaise nouvelle, ce n’était pas le bon col ! Bon ben tant pis ça nous fait du D+ gratuit, on redescend et on repart cette fois sur le bon chemin pour aller chercher le col de la Croix. L’accession se passe plutôt bien même si les jambes commencent à flancher et que mes fesses me font souffrir… Une fois au sommet tout bascule ! Un vent fort et froid et de la pluie, la descente s’annonce horrible... J’enfile des gants secs, je me change, je mets ma Windtex sèche et mon kawè par-dessus et hop je me lance. Les 24km qui ont suivi ont probablement été les pires de ma vie ! Vents de face, pluie glaciale, l’eau rentrait partout, j’en avais plein les chaussures, les pieds trempés, gelés, les gants ne sont pas restés longtemps bref c’était l’enfer… A ce moment là je ne pense plus à rien, le cerveau se met sur off, il n’y a plus qu’une chose à faire c’est pédaler et encore pédaler pour en finir au plus vite ! L’arrivée à Aouste fut un réel soulagement… Il drachait toujours, il faisait froid, hors de question de trainer, pas de passage par le hall de l’arrivée, vite enfiler des vêtements secs pendant que JF passait le vélo au bike-wash puis direction l’hôtel pour prendre un bonne douche chaude ! Malgré ces quelques mésaventures, les CDS ça reste une magnifique expérience et j’y retournerai avec plaisir. Je remercie particulièrement JF @SATANAS, notre merveilleux assistant sans qui cette aventure ne serait pas passé dans d’aussi bonnes conditions.
  38. 9 points
    Je sors les chipitos [emoji16]
  39. 9 points
    Pour changer de sujet et remonter le moral aux troupes: jvjvd qu'à force de voir ma grande faire des aller et retours sans cesse dans la cour sur sa draisienne, je me demande dans quelle mesure ce ne serait pas rentable de lui mettre un moyeu dynamo...
  40. 9 points
  41. 8 points
    attends un peu, fred, c'est ta taille en plus
  42. 8 points
    La toute bonne nouvelle du jour. je passe chez une connaissance du village qui fait des stickers et tout travaux d’impression et je vois sur son établi des pochoirs Canyon. Je pose la question ..... c’est pour le carrossier du village d’à côté. Il repeint plein de cadre. Je pose un peu des questions. Il parait qu’il fait des trucs de fou. Il en fait souvent. Et lui demande souvent de préparer les pochoirs. Il répare aussi le carbone o_O du coup je vais aller le voir (sans doute vendredi) je vous tiens au jus.
  43. 8 points
    "Je construis mon vélo d'enduro" en 150 étapes : le premier numéro, le fascicule explicatif et une vis de biellette, 9,99€ seulement !
  44. 8 points
  45. 8 points
    jvjvd nous avons organisé l'annif de l'une de nos filles, purée 3 femmes à la maison , je connaissais mais là 12 d'un coup et moi dans le rôle de Jésus, ça a commencé calme ( niveau 90dB le seuil de la douleur) et ça s'est terminé en karaoké, je vous dis pas j'ai encore frozen dans mes tympans Sinon vous vous souvenez la copine de ma fille , celle qui se gare devant les garages , elle était également là , elle fait des efforts, elle n'a mis que 25% de sa bagnole devant notre garage , juste assez pour qu'on ne réussisse pas à sortir la bagnole pour aller chercher les pizzas , pffff le crime est-il toujours punissable ?
  46. 8 points
    J'suis pas fan de Cannondale, mais j'ai pas pu laissé filer celui-ci. Et j'ai bien fais de pas traîner je crois Les merveilles du nord :
  47. 8 points
    On peut compter que 1 Triple Karméliet = 70gr frites niveau calorie, mais vu que la première est full glucide, et la seconde full lipide et sel, il faut consommer les deux pour avoir une alimentation équilibrée.
  48. 8 points
    purée même avec un vélo nucléaire , la montagne ça monte longtemps et fort ... Petite balade de 40 bornes autour de Cham' m'a bien grillé . Quelle idée aussi de partir en pensant avoir un biscuit dans la poche de son sac et sortir à 2000 m d'altitude une paire de pédales en lieu et place de son granny ps , j'avais mon couteau, mais pas de marmotte en vue
  49. 8 points
    Putain de bordel de merde quoi ! Quand j'entends ça, je suis vénère à fond quoi ! Pas su m'inscrire cette année car en rentrant de la piscine, j'avais laissé mes slatchs et j'ai glissé sur le pas de ma porte (souvenez-vous, il y avait du verglas le 1er jour des inscriptions, donc j'ai préféré la piscine au vtt car ça glissait trop), résultat main gauche en compote et foulure à droite, j'avais plus que le petit doigt de la main droite disponible (qui n'est pas ma bonne main ! ) . Essayez de remplir un formulaire avec le petit doigt de votre mauvaise main et vous aurez compris le cauchemar. Résultats, j'ai dû attendre ma femme qui en avait une longue cette soirée là car après l'aquabike (la pluie, elle aime ça), elle enchaînait avec une leçon de scrapbooking. Du coup, plus de place putain de bordel........ça l'a bien fait rire en plus ! ça me saoûle grave car j'étais affûté comme une brelle cette année, pas un pet de graisse et la cuisse dure ! Pas du style mou du genou à abandonner aux premières gouttes quoi ! Faudra quand même un jour leur expliquer qu'il pleut à chaque fois aux chemins du soleil ( c'est pas Roc quoi) Quand j'entends ça, je suis dégoutté même si j'aurais été short avec mes mains...... mais comme vous pouvez vous en rendre compte j'ai récupéré !
  50. 8 points
    oui et la mienne qui a 12 ans , c'est plus du genre quand je l'ennuie "tu fais ton malin mais tu sais même pas rouler à vélo sans tomber alors tais toi" faites des enfants
Ce classement est défini par rapport à Bruxelles/GMT+01:00
×
×
  • Créer...