Aller au contenu
  • advertisement_alt
  • advertisement_alt
  • advertisement_alt

H 512

Inconditionnels
  • Compteur de contenus

    1.810
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    69

Réputation sur la communauté

1.487 Excellente

5 abonnés

À propos de H 512

  • Rang
    vi couilla
  • Date de naissance 28/11/1953

Méthodes de contact

  • Site Internet
    http://
  • ICQ
    0

Informations de profil

  • Ville
    Limalaya
  • Intérêts
    Le vtt marathon sans entrainement : je sais pourquoi j'y vais... je ne sais plus pourquoi j'y suis allé...
  • Prénom
    Alain
  • Bike(s)
    FN 1923

Visiteurs récents du profil

4.665 visualisations du profil
  1. Si je peux donner mon avis, j'ai trouvé cela très chouette ! Excitant, perturbant, dans le vent... Paniquant, dans les bois ! A deux reprises, des arbres, ou des branches, gigantesques, qui craquent et s'écrasent à moins de cent mètres de nous, même avec le petit casque, on a les fesses serrées, même si, de cela, on en a l'habitude... Dans l'poste, ils avaient dit : "Restez chez vous !" Mais chez nous, c'est dans les bois ! Avec les chevreuils, les biches, les écureuils ! Joli parcours, à mon encontre, et un vent à décorner le plus solide des cocus... Jamais connu une telle puissance venteuse depuis que je suis monté sur un deux roues ! Un moment d'anthologie, lorsque, avec mon pote @Freshky, nous connûmes, sans le moindre mouvement, une accélération dantesque, sans le moindre effort ! Nous étions, momentanément, shootés à je ne sais quoi, à moins que ce fût un moment pour nous faire comprendre que, jamais, sans nos délicieux excès, nous n'irions plus vite que nos envies... Mais les éléments étaient, décidément, souvent contre nous... Rendus au bercail, comme le vent nous avait interdit de piper mot, il était temps , après un joyeux arrosage de bécanes, d'ouvrir nos gosiers pour apprécier les beaux breuvages, mais surtout pour exprimer notre satisfaction commune à, une fois encore, avoir participé à un beau moment de camaraderie ! Merci, les Bourgs Bikers ! Départ au calme, airbag compris... La dératisation a déjà eu lieu ! Merci Monsalto ! !Le petit vent......qui nous déracine, dangereusement...C'est électrisant !La preuve prochaine !Vivement à l'maugeone !
  2. H 512

    Nouvelle version du forum : V4.4

    Arrêtez, je pisse dans ma culotte ! Tout est définitivement clair, maintenant... Je suis un peu difficile, mais j'aurais préféré la version en roumain... N'empêche, bonne lecture quand même ! To geek or not to geek, that's the question...
  3. Personnellement, absolument aucun problème pour trouver l'entrée du Temple du vtt ce dimanche, et la mise à jour du gps de mon vieux bahut datait de 2008... Ma carte Michelin de 1956 était, elle aussi, explicite à ce sujet... Très bel accueil pour se garer, malgré l'heure tardive et les nombreux participants. Le beau sourire et le professionnalisme des dames d'inscription faisait plaisir à voir ! J'arrache @Freshky à sa jatte de café (gratuite !), et en l'absence de notre ami Vincent le Montois au départ, nous v'là partis côte à côte, et pas main dans la main, il avait oublié ses gants, le malin ! Sa veste aussi, d'ailleurs, mas pour ne pas que j'en prenne une, je lui en ai prêté une autre...(c'est dur, hein ?) Quelques kms, l'ami congelé (en un mot) a les paluches qui piquent, on en profite pour regonfler, à la main d'abord, à la pression des bars (de bonbonne) ensuite, un pneu à vent qui se laissait aller, et mon gros calibre dans les virages, dezelfde façon... Comme ce matériel n'avait plus servi depuis l'arrivée des romains à Castri Locus, Montes, Mons en fait ( je vous invite à voir l'historique de la région, c'est inouï ) nous vivions en cet instant un moment étonnant, et c'est peu de le dire... Chemin sablonneux, large comme en Campine, lieu qui invite à la vitesse, après seulement cinq kilomètres, vous ne pouvez pas vous imaginer le nombre de personnes, solitaires ou en groupe, qui se sont proposées de nous aider ! En près de 30 années de randonnées et de marathons, je n'avais jamais vu cela ! Et mon pote François et moi, habitués au sens inverse, on en a ri, tellement c'était incroyable ! Cela ne peut être typique que de l'accueil de la région ! Le parcours n'était pas montagneux, mais il avait, je trouve, une belle élégance... Bien boisé, dans un silence incroyable, nous nous sommes bien usés, car malgré le peu de dénivelé, on était cuits... Des clémentines au ravito, une première dont je me suis régalé, tout comme du contact si plaisant de nos hôtes... Les cheveux rincés et la cravate mise, nous nous présentons à la troisième mi-temps... Heureux hommes, nous bénéficions, in-extremis, de la dernière bouteille d'un joli breuvage du coin, juste assez pour en profiter et ne prendre aucun risque de gâcher la belle journée... Merci, les gens du coin, et si je peux vous donner un conseil à mes amis vttistes, tombez en panne ici, et nulle part ailleurs !
  4. @monsvtt Nous arrivons vers 9h aux inscriptions... Sinon, attendez-nous pour un verre de l'amitié, non ?
  5. Long, très long, trop long... Comme la lecture du Kamasutra...
  6. Bon, j'suis gêné, mais enfin... La première, vue de devant avec mon habit de cyclo-crossman... La seconde, vue arrière... Puis, style Single speed, non ?
  7. Trop drôles, ces clichés ! J'astiquerais bien mon FN à cardan pour la prochaine...
  8. Wé, le gars est bien pur jus, courageux à l'extrême, mais il n'allait pas débiter du Racine, même chaussé en Molière...quoique... Et puis, c'est pas son truc... Me too j'en suis incapable... Demander à Terence Tao (cherchez...) de gagner le cyclo-cross de Middelkerke...même résultat ! Belle carrière Kevin, beau courage, et puis tout cela est si sympa à voir, affalé dans son divan, quand il fait froid, puis là au moins, on n'a pas envie de roupiller comme avec la F1 !...quoique, parfois... (finalement, les courses de filles, je ne m'endors jamais...)
  9. H 512

    Et O2 Bikers ???

    C'est tout comme les gouvernements qui récupèrent les liards trop tôt pour boucler leur budget... Comme pour les ass-vies, à l'achat d'un chez soi, où, sans qu'on fusse au courant, il fallait payer un pourcentage à l'état en fin de contrat, et notre cher Di Roupette a bouffé le pognon bien avant l'échéance, et tout était à niveau... On est quand même les champions des couillons...
  10. Vu les gros résumés sur la Een, c'était quand même coton... Finalement, Maillen à côté, c'était sec... Puis, certaines pelles faisaient peur à voir, le jeune dame qui passe par dessus bord, et le gars qui casse en deux son guidon... Ah, le respect du matériel...
  11. H 512

    Et O2 Bikers ???

    Désolé de vous le dire, les jeunes, mais vous n'avez rien compris... Chaque numéro est reculé chaque fois un peu plus, si bien qu'à un moment, on en aura sauté un sans s'en rendre compte, et tous les abonnés n'en auront vu que du feu ! Voilà pourquoi je préfère donner mes sous à ma gentille libraire... Au moins on aura des articles longtemps réfléchis...
  12. H 512

    VTT Pirana (Ultracraft)

    Vachement excitante cette fourche en bas résille !
  13. Nous v'là de r'tour de cette désormais traditionnelle rando de fin janvier, Walcourt, là où çà bourre... Typiquement wallonne et de saison... Et bien, les amis, je peux vous dire que malgré les conditions climatiques, nos hôtes me semblent avoir fait un effort tout particulier quant au choix d'un parcours, qui, s'il ne s'avéra pas facile, fût très praticable, et même, oserais-je le dire, jouissif ! Dans les années 90, nous y venions déjà, et c'était le merdier total ! Bon nombre de mes compagnons d'époque se disaient qu'ils n'y reviendraient jamais, tant les côtes et les chemins boueux pris à pied les avaient dégoûté... Ils ne revinrent pratiquement jamais...j'ai persisté...et, sauf moi, tout s'est amélioré ! Si, sur les passées 40 bornes du 35, je n'ai effectué qu'une cinquantaine de mètres à petons, c'est que tout était praticable, non ? Salir ses pneus, c'est normal pour moi, c'est du tout terrain... La transmission, pièce maîtresse et coûteuse de nos montures, mérite quelques égards, et toute boueuse qu'elle puisse être, il suffit de lui faire subir quelques ablutions durant ce réputé dantesque parcours, les belles flaques sont légion... Le fléchage était au top niveau, la qualité du parcours, pour moi, impeccable ! On nous concocte chaque dimanche des parcours où l'on n'aurait jamais mis les savates, quel pied ! Près de vingt bornes avant de voir un ravito, un peu long, bien sûr, mais quand c'est pour goûter un toast à l'omelette lardée, et avec le goût des doigts du gars bénévole qui vous l'offre, c'est, une fois de plus, Byzance ! La pluie se remet à nous rincer, c'est de bonne guerre, et nous v'là arrivés aux alentours du lac de l'Eau d'Heure, sous les rythmes répétitifs et saccadés d'un orchestre de carnaval... Le son vient d'en haut, les biesses viennent d'en bas... On tourne, on tourne, si bien qu'on ne sait quand on va arriver à ce ravito tant promis, puis surtout tant espéré ! 200 mètres, je vous l'assure, 200 mètres avant d'y poindre, l'orchestre cesse son ramdam ! On en est devenu mou, glacé on l'était déjà... Quel magnifique ravitaillement, les Gilles s'étaient tus, mais le Scottish avait pris le relais ! Tous, déguisés comme à Edinbrugh, offraient aux congelés, en un mot comme en deux, thé a(rhum)atisé, scotch à la pompe, crêpes flambées ! Décidément, ces derniers temps, les ravitos deviennent de véritables festins ! Retour par beaucoup de route pour éviter les merdiers locaux, belle idée ! Rincé, tant qu'on reste en mouvement, pas de problème, si ce ne sont les gants beaucoup plus imbibés que le cycliste, c'est rare mais d'un glaçant ! Solution, prendre avec soi une paire de rechange...comment ai-je pu être si biesse de ne pas y penser ? L'arrivée était si rinçante que je n'ai pas vu l'utilité d'arroser encore mon fier destrier. Restait plus qu'à se rincer, avec modération comme on dit dans l'poste, le gosier, il l'avait bien mérité, le bougre ! Ambiance pré-carnavalesque en ce beau hall sportif bien chauffé, je vous passe les détails sur la sympathique tombola et les non moins intéressantes rencontres de gars du crû... Walcourt ? Aucun regret d'y revenir toujours ! A l'assaut de Walcourt... Boue, quelle boue ? Joli, non ? Mon terrain préféré... Avec tout le sérieux requis... Quelle agréable ambiance ! Pour tous les sceptiques... Walcourt ? On tourne tous autour !
  14. Merdum ! Merci de nous avoir prévenu, Julien ! Mais au fait, peuvent pas manger du gibier polonais (congelé) ?...parait que çà pullule en nos Ardennes...
  15. Très belle épreuve, félicitations de t'inscrire sur la plus longue ! L'an dernier, après les 100 bornes de Flobecq, je me suis tapé le lendemain les 90, et je peux dire que cela a suffit à mon bonheur... De toutes manières, très content d'y avoir souffert, sous le soleil...pas besoin de prendre ses skis à c't'heure...
×
×
  • Créer...