Jump to content

H 512

Inconditionnels
  • Content Count

    1,839
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    69

H 512 last won the day on November 24 2018

H 512 had the most liked content!

Community Reputation

1,521 Excellente

5 Followers

About H 512

  • Rank
    vi couilla
  • Birthday 11/28/1953

Méthodes de contact

  • Site Internet
    http://
  • ICQ
    0

Informations de profil

  • Ville
    Limalaya
  • Intérêts
    Le vtt marathon sans entrainement : je sais pourquoi j'y vais... je ne sais plus pourquoi j'y suis allé...
  • Prénom
    Alain
  • Bike(s)
    FN 1923

Recent Profile Visitors

4,721 profile views
  1. Grand bravo, Stéphane de Verlaine ! Rassure-toi, tout çà fait de beaux souvenirs ! Et terminer dans la gadoue après tous ces efforts, çà marque à jamais, je te le dis... Je n'avais pas fort apprécié le parcours de l'an dernier non plus, trop dur, et si on n'est pas un crack, on n'a pas trop de plaisir... Je me souviens, mais je me répète sans doute, d'un 120 à Houffalize, sur le Houff marathon, qui malgré le gros dénivelé et 2 ou 3 raidars maxi, était si bien tracé, en tenant joliment compte des courbes de niveau, que c'était, malgré la distance, un des plus agréables que j'aie connu... Comme quoi, le traçage peut être aussi un art...à apprécier à sa juste valeur...
  2. Vraiment pas déçu d'y être allé... Tout était très pro, des inscriptions, où l'on recevait un super Tshirt, au fléchage, irréprochable. Des ravitaillements à tomber par terre, comme une démonstration de Top Chef et du Meilleur Pâtissier réunis, tout fait maison... En anglais dans l'texte...Incredible ! Bien sûr, le dénivelé, pour ma part un peu plus de 600 m sur 58 bornes, ne fera pas frémir les sportifs de haut niveau, mais j'y ai pris mon pied, et pas que dans l'tapis... Pour la région, c'était superbement tracé, avec de très beaux passages boisés, juste gras ce qu'il faut... Trois gouttes de pluie, même pas de quoi mouiller l'extérieur du maillot, une t° idéale et un beau rayon de soleil à la fin... Des photographes sur le parcours, une machine à photo comique qui fait toujours marrer tout le monde, une scotch au tonneau et un bon pain saucisse dont la moutarde spitte partout, si ce n'est la fait d'avoir roulé seul, décidément, comme chaque année, Sauvenière, je vote pour ! Un grand merci aux organisateurs ! Ne vous y méprenez pas, la photo jointe n'a pas été prise chez nos amis ardennais ou liégeois, mais ce dimanche, à Sauvenière, il neigeait aussi !
  3. C'est incroyable, venant d'une organisation si bien faite ! Je propose qu'on fasse une réunion de gilets verts sur la place de Tangissart, nom de dom !
  4. Je vous renvoie un lien, les amis... Je l'ai envoyé à ma chère et tendre, et çà marche ! Dites-moi tout, astableeft... https://photos.app.goo.gl/L9SNCSa8EYAXFYLB8
  5. Salut les Loulous ! De Liège, de Huy ou d'ailleurs, j'espère que vous êtes bien rentrés chez vous ! Très content de vous avoir revus, en tous les cas... Un énorme merci à Pow pour sa très belle trace, et à sa belle bande de zouaves de nous avoir entourés, même gênés parfois, surtout dans les tournants à gauche... Mon petit présent, un album de souvenirs sportifs et d'amitié... https://photos.google.com/share/AF1QipM5QHaapoWvR8vHev6gJF8dXx6-pHaehLYXDKum7KDQR0_460hLIljMX_4dld2zRw
  6. Le vieux couillon viendra te soutenir, Titi...s'il n'en faut qu'un...
  7. Alleï, en l'honneur de notre bon @iBxL... Une bruxelloise m'a écrit: « Hier je suis sortie de chez mes parents parce que j’avais oublié un brol dans mon kot. Mais comme une klette je n’avais pas vu qu’il drachait. Il faisait même cru. D’habitude je mets mon pinemouche mais alors il fait vite douf, et mes crolles sont kaput. Ma mère occupée à nettoyer le tapis plain devant le feu ouvert m’avait dit de passer aussi chez le charcutier. Je n’aime pas ce peï, mais son ket a un boentje pour moi. Il est un peu stoeffer, mais je m’en fous de ce zievereer. Ce tich peut raconter toutes les klûtes qu’il veut, ça ne changera rien. Bon, en passant par la drève, je m’arrête d’abord au café, j’avais envie après un cécémel. Un copain à moi était juste en train de remettre une drache à toute la bande, fieu. Et pour ne pas qu’ils zwanzent après moi, je suis restée. Je ne peux pas dire qu’en sortant j’étais krimineilscheilzat parce que je sais là-contre, mais j’avais quand même une bonne douffe. Pas autant que le pauvre sukkeleir qui marchait schief devant moi : un zinneke lui a couru dans les guibolles, il a fait un cumulet, a perdu une slache, et klett’ Mariette, il a renversé une meï qui est tombée sur son pèt’ et on voyait tout son cinema. Ils sont repartis comme deux qui wighel-waghel. Bon, j’arrive en vue de la charcuterie, mais je m’arrête d’abord au bollewinkel du coin pour avoir des boules sûres. Puis au boulanger pour acheter des pistolets, des couques et du bodding. Et j’ai hésité avec un cramique , mais fourt’. Chez le charcutier, il me dit : « Ecoute, maske, j’ai plus de tête pressée, mais j’ai du kip-kap ». Je prends aussi un pain français avec de l’américain et de l’andalouse et un ravier de plattekeis tout près, et je rentre chez moi. Ma mère, sans sa loque à reloqueter, mais avec un essuie d’une main et une raclette de l’autre faisait blinquer ses carreaux, mais elle était contente que j’avais rien oublié, alors elle m’a donné une baise et même une dringuelle. » Si vous avez tout compris, vous pouvez venir à Bruxelles sans crainte. Sinon, venez-y quand même, les Bruxellois feront un effort !
  8. Alleî, n'en echte en gruute kus vè aa verjoerdag, zievereir ! Reste toujours aussi jeune et sympa, l'ami ! Au plaisir de te voir prochainement, on te mérite bien ! Et surtout, pas d'excès de limonade, newo...
  9. Sorry, pas de post rando, et je n'ai pas envie de me faire engueuler par @nico pour une majuscule qui POURRAIT FAIRE CROIRE QUE JE GUEULE !!! J'espère que t'avais mis tes oreillettes, mon bon ami...au plaisir... (dimanche ?)... Cette année, j'ai voulu couper l'oeuf de Pâques en deux... Plutôt que de chronoter sur 80 bornes, je me suis contenté d'un magnifique 40, à la même lente allure, s'entend... Et le parcours était splendide ! Un terrain connu, pour qui y est venu souvent, mais magnifiquement exploité, nous offrant tant de petites variantes et sentiers défrichés, que l'aspect ludique était vraiment mis à l'honneur ! Et que dire des ravitaillements... Bocuse, Troisgros et Pierre Wijnants aux fourneaux, comment, avec l'aval des guides Michelin et Gault et Millau, exprimer la moindre critique à ce sujet ? Je n'ai entendu que des Oufti !, Godferdoum et autres « Je reste ici ! », et c'était bien mérité ! Tourtes au thon-tomates, crêpes, tartines omelettes-lard-fromage, mousses au chocolat, Tiramisu, sirop de chaussettes, que sais-je encore, et tout fait maison ou pratiquement ! Mon vocabulaire est trop limité pour vous énoncer la totalité de victuailles proposées, c'était tout bonnement incroyable ! Quand, mentalement, l'espoir de ne pas trop grossir fait partie de la motivation cycliste, ben, ce coup-ci, ce sera pour la prochaine fois ! Parti vers les 8h1/2, j'ai pu, sans l'avoir voulu, éviter un maximum de vélos assistés, vu qu'ils se lèvent plus tard...(humour...) Ceux qui me croisèrent, par derrière, étaient très polis et complaisants, par devant... Les compétiteurs, sur le grand parcours, partis sur le coup de 8h, et croisés à de multiples reprises, ne me procurèrent aucun problème, passant, soit sans que je ne m'en rende compte, soit demandant le passage avec beaucoup de doigté, merci les gars... Par contre, et c'est avec moi récurent, il y a toujours une minorité d'abrutis randonneurs, frustrés sans doute de devoir rentrer tôt, ce qui les empêche de prendre part à la course, sans doute, et qui sont de cette race crasse, celle qui ne respecte personne, et en particulier les plus lents qu'eux ! Hurler comme un goret pour doubler un gars qui descend avec prudence, en prétendant rouler d'une façon normale, ce qui n'est pas normal c'est d'ouvrir en grand sa gueule comme çà ! En rando, on s'adapte au plus faible, on n'effraie pas un enfant quand on le dépasse, sinon on reste chez soi, ou on va faire le m'as-tu-vu autour du lac de Genval avant d'aller manger le poulet-compote chez Bobonne... Rien de plus chiant que ces champions de quartier trop crétins que pour aller se mesurer à plus forts qu'eux. Je me calme en vous disant que cette organisation était digne de je ne sais combien d'étoiles, en tous les cas, chaque année une de plus !
  10. Ah, Thimister, toujours un bonheur d'y retourner ! La maison à Marcel (Wiertz) est toujours là, même s'il n'y a plus l'ombre d'une Bultaco sur place... Le village, toujours aussi charmant, et les alentours si magnifiques que l'on n'arrêtait pas de...s'arrêter, @Freshkyet moi, pour contempler tout ce qui plaisait à nos mirettes... Avec comme cerise sur le gâteau, le sourire de tous nos amis BMB ! 37 kms, 730 de D+tout rond, et après une bonne petite pinte, un excellent repas au Fourquet du village, lieu hautement recommandable ! Nos meilleures salutations @Baloo @Narky @BONE où l'on voit que Fred est bien plus à l'aise quand il est maître de la situation...
  11. Photos demain sans doute, plus de réseau à l'ordi, qu'il dit... Je mets le carte dedans et rien ne va ... Elle est dedans, tu parles d'un réseau ! Sinon j'envoie par la poste, si elle existe encore...
  12. Nous transhumons vers Thimister... Depuis Limal et T'Charlerwè, on aime visiter de nouveaux coins... Avant, ou après, on irait bien revoir l'établissement de l'ancien importateur Bultaco, Marcel Wiertz, lieu de mon premier achat, en...72 ? Houlteau Thimister...qué souvenirs...mais tout cela existe-t-il encore ? Merci aux gars du coin de me le dire... Au plaisir de vous voir demain !
  13. Des semaines que je passe le mot à ma chère petite libraire wavrienne du samedi... Mais que font-ils ? Pas de nouvelles... Mais moi, je sais, les amis ! Ils n'ont plus d'encre ! Et pour ceux qui croient encore aux blagues du 1er avril, ils n'ont plus d'ancre ! Largués au large, sans plus d'attache, ils sont foutu le camp...avec le pognon de leurs abonnés... Où sont-ils, et surtout, que sont-ils devenus ? Sont-ils en pleine mer(de) , qui sait... Bouffés par les requins ?...a moins qu'ils n'en soient... Je m'inquiète...Oli, on sait où il est... Christophe a quitté le bateau, quoique... Et Mike, prénom anglais, a-t-il senti de façon prémonitoire le Brexit ? Quoi qu'il en soit, même s'ils ne sont plus dans l'étal, on jette toujours un oeil, afin qu'is y soient...
×
×
  • Create New...