Jump to content
  • advertisement_alt
  • advertisement_alt
  • advertisement_alt

26/06/20 to 28/06/20 : HorizonTaal 2020, De Panne (West-Vlaanderen)


sdon1011
 Share

Recommended Posts

  • advertisement_alt
  • advertisement_alt
  • advertisement_alt

Terminé. 
Mon mécanisme de sélection de vitesses via la Rohbox est tombé en rade. Obligé de tout démonter sur le bord de la route à Wonck. Merci à la dame et son papa qui ont vidé leur garage pour me trouver la torx adéquate. Ça a été un peu mieux mais je n’avais que 3-4 vitesses de dispo. Je ne compte pas le nombre de fois que je me suis arrêté au bord de la route (sans doute 50 voire plus). 
C’est con car n’ayant pas dormi j’étais parti dans les premiers mis à part les avions de chasse. 
 

Parcours sympa, surtout à partir du Kluisberg. Les premiers 120 ce n’est quand même pas folichon (juste le Kemmelberg). 
Vent infernal sur la totalité du parcours: cette nuit les éoliennes de la Hesbaye tournaient à plein régime, mais orientées dans le

maivais sens. 
Trois gros orages sur les 120 premiers km. 
J’ai raté le ravitaillement 2 à Genval, orienté sciemment dans la mauvaise direction par un gamin présent au bal des rhétoriques de Genval, j’ai fait 200km en autonomie, remplissant ma gourde dans les

chiottes d’une station encore ouvertes. 
J’ai mal au cul comme jamais. Mais physiquement j’ai bien fini,

meme si je plafonnais en vitesse de pointe à 22-23km/h quand j’arrivais à passer la 8. 


edit: incroyable les personnes qui ont fait le 150! Comme m’a dit @StephD on dirait une randonnée familiale. Pourtant c’était de très loin la partie la plus compliquée. Il y avait même 4 jolies jeunes flamandes full lycra très sympathiques. On s’est dépassés un nombre incalculable de fois quand je chipotais à ma Rohbox. 

  • Like 8
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Sauf que la Rohbox n’est pas un accessoire d’origine. Si ça tombe, ma garantie a sauté en montant ça. 
Avec la nouvelle version de cet accessoire, il faut même enlever (parfois en le forant) un cache d’origine. 

Link to comment
Share on other sites

Avec un déhideux à ixesse t'aurais fini premier de la catégorie acier!

Voilà ce qui arrive quand on est techno-progressiste-réfractaire...

 

Du coup, n'oublie pas de prendre un coussin pour lundi ;)

 

Allez, mode moqueur off, félicitations. (y)

 

Bien ouèj comme disent les jeunes.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

2 hours ago, Tonton tapis said:

Techno progressiste réfractaire, je note ça ! ^^

 


Au final le coupable est ritalien! Plus d’infos et de photos quand j’aurai tout remonté. 

Link to comment
Share on other sites

 

Voici donc le coupable ! Le câble de ma manette droite qui s'est suicidé et qui empêchait un retour correct de la manette, en laissant une tension résiduelle qui laissait accouplé le mécanisme de la Rohbox, bloquant ainsi tout le système.

En passant un peu galère de récupérer les morceaux de câble, mais opération facilitée par le fait que le mécanisme d'indexation est absent dans ma configuration.

Je suis passé à deux, trois filaments de la voiture balai?

 

IMG_0852.JPG

IMG_0851.JPG

  • Confused 2
Link to comment
Share on other sites

Mon CR après cet horizon Taal Classic.

D’abord merci à ceux qui nous ont envoyé des ondes positives en nous suivant via le tracking. Chapeau aux détectives qui ont fait le lien entre StephD et Stéphane Dozin 😉.

 

Première expérience sur une aussi longue distance qui s’est très bien passée grâce :

  • A une bonne préparation lors de longues sorties routes (comme d’habitue quand le sol est trop humide à mon goût pour le VTT).
  • Une approche weight weenies depuis janvier, qui m’a permis de perdre 10kg … sur la selle.
  • Des bonnes capacités d’endurance physique et un mental proche de l’obstination, qui compensent un moteur de camion plutôt que de supercar.
  • Une météo bien meilleure qu’annoncée les jours précédents. Une grosse averse au départ (pas simple avec la forte correction de mes lunettes, bien altérée par les goutes de pluie sur les verres), puis sec et pas trop chaud la journée, doux la nuit.
  • Une organisation optimale avec transfert d’un bagage aux deux premiers ravitaillements, ce qui m’a permis de changer deux fois de tenue pour ne pas rester mouillé après la pluie et de démarrer la seconde journée plus frais après un peu de sommeil (1h30), court mais régénérateur. Je craignais des problèmes de fessier et d’irritation mais des vêtements propres et une bonne pommade antifriction ont été très utiles. Seul regret, de la baguette blanche pas très consistante aux deux premiers ravitos, pas vraiment top pour ce genre d’effort.
  • Une équipe sympathique, attentionnée et très à l’écoute, avec en plus deux doctoresses en cas de bobo. Entre la mise en place et le démontage des ravitos, le transport des bagages et l’aide apportée dès que c’était nécessaire, ils n’ont pas beaucoup dormi.
  • Une ambiance générale très conviviale entre les participants. Pas moyen de s’arrêter sans s’entendre demander si tout allait bien ou si j’avais besoin d’aide.

J’avais un peu étudié le parcours et les portes horaire avant de choisir la distance de 350 km et c’était le bon choix. J’ai terminé en ayant bien puisé dans mes réserves mais pas cramé, mon dos a tenu et m’a clairement prévenu que c’était suffisant. De plus, 1h30 de sommeil, c’est peu avec le final qui suivait.

Au niveau du matériel, j’ai roulé sur un vieux cadre acier, modernisé avec un groupe route Sram Rival, des roues Dt Swiss P1800 basiques mais efficaces et des pneus route de 28 (clairement la limite avec le peu de dégagement du cadre qui date d’une époque où la norme était plutôt 20mm, voir 19). Hors route, ça passe sur sol sec mais il ne faudrait pas plus. J’ai repéré des choses à améliorer. J’avais monté un porte-bagage sur la tds pour le transport des bagages de la gare jusqu’au départ mais le poids placé très haut rend le vélo très instable. Il me faudra aussi une veste de pluie plus légère et respirante.

Du point de vue de la gestion de l’effort, j’ai toujours roulé avec de la réserve, presque tout sur le petit plateau pour faire tourner les jambes et profiter du meilleur étagement des vitesses dans le bas de la roue-libre. J’ai pris le temps de récupérer, manger et boire aux ravitos, de me changer, de recharger un peu le GPS et l’éclairage avec une batterie USB externe. Finalement, ça donne 15h30 sur le vélo plus 6h d’arrêt.

 

Le parcours empruntait beaucoup de petites routes avec peu de circulation et quelques passages hors route dont un long sentier en gravier de nuit dans la forêt de Soigne et la longue remontée vers Botrange.

C’est très agréable de rouler de nuit dans une atmosphère feutrée, mais il faut être très attentif car on perçoit différemment les obstacles au sol. Bien avant le lever du soleil, les chats se baladent, le chant des oiseaux commence et le ciel s’éclairci à l’est. La nuit aura finalement vite passé.

 

Je suis admiratif de voir que @sdon a fait 120km de plus et a gardé la force mentale de terminer avec une transmission boiteuse, après des problèmes techniques.

 

Au final, une belle expérience, dans une ambiance très agréable sans esprit de compétition, la satisfaction d’avoir gérer efficacement le truc, depuis la préparation jusqu’à l'évènement lui-même. Beaucoup moins difficile que je ne le craignais au départ en bonne partie grâce aux conditions plutôt favorables. C’est loin d’un ultramarathon, mais c’est adapté à mon niveau, à mon âge et à mes capacités physiques. Que demander de plus ? Votre compagnie pour une prochaine fois peut-être ?

  • Like 9
Link to comment
Share on other sites

Re bravo les gars, c'est fameux quand même :hapface01:

j'ai une petite question, après le signal de Botrange et la fin du parcours comment êtes-vous rentrés chez vous ? A vélo jusqu'à une gare, Eupen ou Trois-Ponts ? Ou vous aviez un autre moyen de transport ? :omg_smile:

Link to comment
Share on other sites

Nos femmes sont venus nous chercher. Dans ce sens-là, c’était faisable niveau temps/km. Avec une Horizontaal dans l’autre sens, je serais revenu en train. 

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Loulou a dit :

A vélo jusqu'à une gare

C'était une option possible depuis Coo, après une nuit au camping, car il n'y avait plus de train en fin de journée le samedi.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

D’accord avec @StephD, si on veut pinailler, les ravitaillements auraient pu proposer des choses plus consistantes à Genval et Waremme. Je rêvais d’une soupe aux poix ou à l’oignon ou une fricassée au lard, des trucs bien gras pour coller à la paroi stomacale. 

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.