Aller au contenu

sworks

Membres réguliers
  • Compteur de contenus

    181
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    5

Réputation sur la communauté

103 Excellente

À propos de sworks

  • Rang
    Membre régulier
  • Date de naissance 18/01/1974

Méthodes de contact

  • Site Internet
    http://
  • ICQ
    0

Informations de profil

  • Ville
    Nobressart
  • Prénom
    Laurent

Visiteurs récents du profil

1.967 visualisations du profil
  1. Merci Pierre ! Je suis tout disposé à organiser une nouvelle sortie dans le coin d'Attert si il y a des intéressés du forum BMB. Pas de soucis.
  2. OK pour cette plaque oubliée au bas de la descente du rocher Dampire. On va s'en occuper ! Mellery n'est pas la porte à côté de Bouillon mais merci pour ta proposition d'aide.
  3. Merci pour ton retour sur les parcours, Quentin. Tu as tout à fait raison de parler des risques d'érosion dans les différentes descentes du parcours. Certaines sont d'ailleurs tellement ravinées qu'elles en deviennent dangereuses pour les bikers. Nous avons prévu de discuter avec les autorités compétentes pour réaménager certaines d'entre elles. Ce sera tout bénéfice pour les bikers et marcheurs qui parcourent la région. Nous mettons aussi chaque année à profit la période hivernale pour nettoyer et dégager certains passages, ce travail est parfois même réaliser en collaboration avec les services communaux de la région que nous remercions pour leur aide. Concernant les déchets retrouvés lors du débalisage, nous avons été également très surpris par le nombre très limité de ceux-ci (à peine une dizaine d'emballages retrouvés sur l'ensemble des 160 km). Un grand bravo à tous les participants pour leur respect de la nature ! Et merci à toi d'avoir ramassé les derniers ! Te souviens-tu par hasard de l'endroit où se situe la plaque oubliée ? Au plaisir de t'accueillir l'année prochaine au GRG !
  4. Merci pour ces bons mots des uns et des autres qui, je l'espère, aideront à apaiser la situation. Suite aux dernières explications ici-même de @Chris Lefevre à propos du classement final très serré de l'O2MC que je n'avais pas pris le temps de consulter, je comprends enfin bien mieux son insistance pour nous demander de revoir le classement des 130/160. J'imagine facilement combien la déception doit être grande de manquer de si peu la première place à l'issue d'une saison complète de marathons. Il y a deux ans, une concurrente féminine que je ne cite plus à la demande de @titus avait vécu la même désillusion lors de la dernière manche au GRG pour une autre raison. Cette année, c'est au tour de la catégorie hommes d'être impactée. En tant que manche finale de l'O2MC et du BAMS, le GRG cristallise malgré lui toute les tensions concernant les classements finaux de ces challenges. Nous devons faire avec même si ce n'est pas toujours évident à gérer tant nous sommes en premier lieu concentrer sur notre propre organisation sans toujours penser aux classements externes qui en découlent. Plusieurs personnes nous avaient averti des risques de polémiques lors de la mise en place de cette possibilité de changer de parcours en cours de route. Nous en avons tenu compte tout en voulant tenter l'expérience cette année en nous assurant de pouvoir contrôler les points de passage et éviter les discussions sur les "raccourcis intentionels". Beaucoup ont bien compris notre volonté de base derrière tout cela (encourager le dépassement de soi sur le 160 tout en ménageant une porte de secours), d'autres prétendent que cela fausse la course. Choix du parcours en cours de route, bonne chose ou mauvaise chose ? Le débat sur le sujet est ouvert pour l'année prochaine, à vos claviers ! J'imagine que d'autres organisations qui ont mis en place ce même système seront aussi intéressées par la discussion (je pense au RDHF notamment mais il y en a peut-être d'autres ?). Une dernière chose pour terminer et qui me tient particulièrement à coeur : L'équipe du GRG (et l'ensemble de ses bénévoles) est particulièrement attentive à ce que la convivialité et l'accueil des participants tout au long de leur présence sur les parcours et sur le site de départ/arrivée soient les valeurs essentielles de notre organisation. Autant les premiers du classement que les derniers reçoivent la même attention. Chacun et chacune est accueilli de la même façon à la descente du portique d'arrivée que ce soit en plein rush du milieu d'après-midi ou à la tombée de la nuit, il n'y a pas de "plouc de fond de classement" sur le GRG ! Merci de votre attention, j'arrête avec mes tartines, promis !
  5. Etant donné que la polémique enfle à nouveau concernant la possibilité offerte aux participants du 160 de bifurquer sur le 130 en cours de route et d'être classé sur le 130, je voudrais préciser certaines choses au nom du GRG : - La nouvelle équipe d'organisation du GRG a repris depuis 5 ans une organisation qui périclitait depuis plusieurs années. Je pense qu'en toute modestie nous pouvons dire aujourd'hui que nous avons sacrément redressé la barre depuis lors. Pour rappel, notre équipe est constituée de 10 personnes qui se chargent de mettre sur pied l'ensemble des activités durant 3 jours (nocturne, enduro, marathons, site de départ/arrivée). Cette organisation nécessitent près de 9 mois de préparation. Durant ce weekend, près de 185 bénévoles se coupent en 4 pour VOUS proposer un service aussi complet que possible. Tout n'est pas encore parfait, nous sommes les premiers à le reconnaître et nous cherchons chaque année à nous améliorer. - Notre réflexion de départ concernant ce reclassement des 160 vers le 130 nous est venu suite à la mésaventure de BiekeM. l'année dernière qui est arrivée trop tard à la barrière horaire du 160 et s'est vue disqualifiée purement et simplement sur base du règlement. Cette disqualification lui a porté un préjudice certain au niveau de son classement final de l'O2MC. Son désarroi nous a fait réfléchir (@titus : les dames ont autant de valeur que les hommes sur le GRG. Souviens-toi du podium spécial organisé à 21h lors de l'arrivée de Bieke et Alain il y a 2 ou 3 ans à la fin du 130 km) et nous avons jugé que la sportivité y gagnerait en donnant cette possibilité aux participant(e)s du 160. - Pour les autres, qui remuent ciel et terre par mail ou sur les forums, pour nous demander de revoir les classements scratch pour des places bien lointaines du podium, je leur demande un peu de compréhension concernant la diffusion de cette info 160/130. Celle-ci était peut-être tardive, peut-être contradictoire entre Facebook, newsletter et règlement général de l'organisation. Nous ne sommes pas juristes, ni avocats et encore moins juges. Nous oeuvrons pour VOTRE plaisir de découvrir notre superbe région à VTT et ce, en toute sportivité. Comme d'autres, j'ai vraiment beaucoup de mal à comprendre la polémique alimentée par certains et le but recherché. - Le souci de balisage dans le final reste inexpliqué pour ma part. Certains coureurs proches des différents podiums se sont spontanément annoncés sur place ou après coup afin d'être déclassé et de permettre ainsi aux coureurs qui ont réellement accompli tout le parcours d'être classé à leur juste position. Nous remercions encore une fois ces personnes pour leur sportivité. Pour ceux qui auraient tiré un avantage en se "trompant" dans la dernière descente, je leur laisse régler cela avec leur conscience. Je suis certain qu'ils ne sont pas très nombreux dans ce cas. Un tapis de contrôle intermédiaire a été ajouté spécialement cette année à un endroit stratégique proche du final pour contrôler et éviter les resquilleurs. Nous avons pu en détecter certains qui ont été directement classé DSQ. Malheureusement, à part la comparaison et l'analyse des relevés Strava de l'ensemble des participants, je ne vois pas comment un organisateur peut garantir l'équité et le respect total du suivi du parcours. Dans la pratique, comment faire ? - Le souci de classement de Andy est un cas particulier qui méritera quelques investigations auprès du service de chronométrage. Trois tapis de contrôle intermédiaires sont mis en place pour valider qu'un participant du 160 a bien effectué l'ensemble des boucles. Il n'y a donc pour moi pas d'hésitations possibles lors du passage d'un participant sur la ligne d'arrivée. La critique est aisée, le passage à l'action beaucoup moins, certains feraient bien d'y réfléchir avant de s'épancher en critiques faciles sur les forums ou en harcelant la boîte mail des organisateurs pour des broutilles de classement très éloigné des podiums ... pour rappel, ce n'est que du vélo ! Au niveau de l'organisation du GRG, nous souhaitons nous tourner dès que possible vers 2019. Croyez bien que toutes vos remarques seront prises en compte lors de notre débriefing pour peaufiner autant que possible la prochaine édition du GRG. Au plasir de vous y accueillir dans les meilleures conditions, vive le VTT ! Désolé pour la tartine ... ... sur ce, je retourne dans les bois pour préparer le parcours 2019
  6. @BONE: Fred, la trace de la première vue écran est celle de FUEL ? Je suppose que la deuxième vue écran est la tienne, elle correspond bien au tracé prévu. Ce virage en épingle à gauche est vraiment bizarre, je retournerai sur place pour comprendre l'erreur faite par plusieurs bikers. Mes explications ci-dessus correspondent à la vue écran postée par FUEL avec le virage entouré en rouge et qui est situé 500m plus tôt. En effet, les modifications de parcours de cette année visaient à éviter certaines descentes dangereuses (notamment après le ravito de Botassart) et à éviter au maximum la cohabitation entre randonneurs et coureurs afin que chacun puisse profiter des sentiers à son rythme et sans stress. Une nouvelle montée vers Botassart a été également ajoutée tandis que deux côtes raides avant le même village ont été enlevées. Comme quoi nous ne cherchons pas toujours le D+ pour le D+ ... La réflexion pour 2019 portera sur la boucle qui sert de liaison entre les boucles 90 et 70, nous allons chercher une solution pour éviter la longue côte qui remonte sur les hauteurs de Bouillon avant de redescendre juste après le ravito. Si tout va bien, cela réduira encore un peu le D+ total
  7. Merci pour vos retours. Réussir un balisage parfait de bout en bout sur près de 190 km de chemins n'est pas chose aisée. On y est presque arrivé, à part ce virage ! Ce fameux virage serré à droite en descente suivi d'une remontée raide aura fait coulé beaucoup d'encre ! Vraiment désolé pour les coureurs qui ont perdu du temps dans cette zone et loupé une belle place sur le podium à cause de cette erreur de parcours. Je sais très bien la débauche d'efforts nécessaires pour boucler les parcours du GRG et j'imagine la déception qui doit en résulter. Le trait de plâtre qui barrait le vieux sentier qui descendait tout droit a été effacé au fil de la journée par les nombreux passages des bikers. On en voyait encore quelques traces le lendemain, je l'ai constaté moi-même lors du débalisage, mais ce n'était clairement plus suffisant et visible au moment du passage des bikers du 130/160. Une rubalise sera bien sûr placée à cet endroit l'année prochaine.
  8. En effet, dommage de ne plus avoir comme par le passé (pas si lointain, il y a encore de l'espoir) de compte-rendus d'après courses, marathons ou randos. C'était une mine d'informations sans fin pour les organisateurs afin de pouvoir rectifier les petits couacs pas toujours décelés de l'extérieur et de voir ce qui a plu ou pas au niveau des parcours, ravitaillements, services photo, chronométrage, site d'arrivée ou autre. Merci au passage à @H 512 pour ton CR détaillé et illustré ! ;-) Je profite de l'occasion pour remercier tous les bikers présents au GRG cette année. Les retours et commentaires sont super positifs (faut dire que la météo nous a bien aidé cette année), cela nous fait très plaisir ! C'est toujours une belle récompense pour l'équipe d'organisation et tous nos bénévoles après les nombreuses heures de travail consacrées à un tel événement qui s'étend sur trois jours. Au plaisir de vous croiser sur les sentiers.
  9. Quelques news du participant #160 que j'ai croisé hier soir vers 19h dans le centre d'Arlon : Il remporte sans contestation possible la palme du concurrent le plus malchanceux de la TCR durant ce début de parcours ! Les ennuis commencent à peine 5 km après le départ lorsqu'il arrache son dérailleur arrière qui s'emmêle dans la roue en cassant deux rayons ... Il galère toute la nuit pour essayer de réparer, sans succès, il trouve heureusement un vélociste ouvert le lendemain qui lui répare tout cela rapidement. Il repart mais pas pour longtemps ... sur une route en très mauvais état comme on en trouve à pas mal d'endroits en Belgique, il casse le support de sa lampe avant et arrache dans le même temps son câble de dynamo. Le problème, c'est qu'à partir de ce moment-là, il perd toute possibilité de recharger ses deux GPS ainsi que son téléphone portable qui s'éteignent à cours de batterie, ce qui explique ses nombreuses erreurs de navigation durant la journée de lundi fin de journée et mardi. Pour la traversée de la Belgique, il n'avait pas préparé de feuille de route avant le départ, pensant suivre le peloton pour faciliter sa navigation ou en ne se fiant à ses GPS. Il me rassure en me précisant que ses feuille de route commencent à partir de Luxembourg ville. Sans lampe avant, difficile et dangereux de progresser la nuit, la galère continue dans la nuit de lundi à mardi et le retard s'accumule ... La malchance le poursuit encore lorsque sa roue avant plonge dans un trou de la route (décidément ...) et se retrouve toute voilée, ce qui explique également la lenteur de sa progression durant la journée de mardi. Bref, lorsque je l'emmène dans un magasin de vélo sur le coup de 19h (juste à l'heure de la fermeture ...), il me remercie chaleureusement. Son sourire fait plaisir à voir ! Il semble avoir un super moral et n'a jamais pensé à abandonner malgré tous ses déboires. Le vélociste parviendra à lui redresser la roue avant mais ne pourra l'aider pour l'éclairage et le câble de recharge de ses GPS. Avec ses feuilles de route, la navigation devrait être plus facile, à suivre ... Je le quitte ensuite sur le coup de 20h après l'avoir guidé sur la route qui mène à Luxembourg. Bon vent, Arjan, que les kilomètres qui arrivent te soient plus paisibles ! ;-)
  10. Quelques news de la TCR : Le défilé des participants continue dans la région de Luxembourg ville. J'ai eu la chance ce midi de faire une dizaine de kilomètres en compagnie de Alain (#52), le rédacteur en chef du magazine 200. Il est en bonne forme mais trouve qu'il est en retard sur son planning, il comptait s'arrêter ce soir après 450km mais il pense se limiter à 400km avant de prendre un peu de repos. A suivre ...
  11. Oui, oui, Alain a bien le numéro 52. Je suis attentivement sa progression ! ;-) C'est vraiment intéressant de comparer les différentes options de parcours, certains prennent parfois des choix difficiles à comprendre. Exemple, le numéro 79 qui s'est offert un petit passage par le signal de Botrange. J'espère en croiser d'autres dans le coin de Luxembourg durant ma pause de midi.
  12. Certains des premiers participants de la TCR traversent actuellement le Grand-Duché de Luxembourg. En chemin velotaf en direction de Luxembourg, j'ai eu la chance de partager ce matin la route durant 40km avec le concurrent allemand n°146, ChristophF, qui est pour l'instant 8ème de la course. Tout s'est bien passé pour lui durant cette première nuit mais il était bien affamé ce matin ! C'est avec plaisir que j'ai puisé dans ma boîte à tartines pour qu'il puisse se remplir l'estomac ... ;-) Ce fut en tous les cas une belle rencontre comme toujours sur ce genre d'événement et une bonne occasion de partager quelques bons tuyaux pour la suite ... Bonne route à lui ainsi qu'aux autres participants !
  13. French Divide, une course de gravel ... mouais, pas sûr ... Sur base de mon expérience de la French Divide en 2017, je dirais qu'un VTT tout rigide, voire semi-rigide (mon choix perso) voire un monster cross n'est pas loin d'être la monture idéale. Le confort supplémentaire apporté par les pneus larges permet de s'économiser au fil des jours par rapport au gravel. D'après les échos recueillis, le tracé de l'édition 2018 sera encore plus orienté VTT. Dommage cependant d'avoir retiré le passage au sommet du Tourmalet, le sentiment ressenti au passage de ce col après 10 jours d'aventure en autonomie est quelque chose d'inexplicable ...
  14. Ok, merci pour les explications ! Comme souvent sur les forums, certains propos peuvent être interprétés dans le sens inverse de l'idée de son auteur. Au plaisir de te rencontrer (peut-être à Harveng) pour découvrir cette épreuve que je n'ai jamais eu l'occasion de faire et discuter de tout cela autour d'un verre ! Retour aux impressions des participants du GRG ... au plaisir de vous lire !
×
×
  • Créer...