Jump to content

bens

Membres réguliers
  • Posts

    302
  • Joined

  • Last visited

Reputation

156 Very good

About bens

Informations de profil

  • Ville
    Lille (F)
  • Intérêts
    VTT
  • Prénom
    Ben
  • Bike(s)
    Epic / Fuel Ex / Supercaliber

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Tiens, je ne savais pas que l'usage de "Biloute" avait dépassé l'ouest du Hainaut vers l'Est 😉 Pause pour moi cette année après 5 participations, je vais tâter du caillou ardéchois ce week-end là... Mais n'hésitez pas à y aller, c'est de la bonne !
  2. Pas besoin d'être payé je connais plusieurs cardios qui sont dithyrambiques sur le vélo électrique. Mais c'est parce que ça permet à leurs patients qui ne sortaient pas de leur canapé de se remettre gentiment au vélo sans se retrouver aux urgences ou au cimetière (enfin tant qu'ils ne se gamellent pas...) Comme dit plus haut leur problème essentiel c'est d'arriver à faire faire un minimum d'activités physiques à leur patients, pas de gérer des "vrais" sportifs. Pour le check-up c'est mieux quand on a la possibilité d'aller dans une clinique du sport ou équivalent, on en retire beaucoup plus de chose qu'avec un cardiologue lambda. La FCM c'est le grand max, celui que tu atteins au bout du test d'effort quand tu est à l'agonie... (le cardiologue est à côté au cas où ça se passe mal...) Du coup 175/188 = 93% ça n'a rien de choquant si tu n'as pas de souci cardiaque particulier.
  3. C'est quoi ton max ? (FCM) parce que jeune ou pas jeune c'est toujours par rapport à ça qu'on se cale, et on n'est pas tous fait pareil. Et normalement, un bon entraînement te permet dans le temps de diminuer un peu ta FC à puissance équivalente. Entre 124 et 175 tu as quand même pas mal de possibilités intermédiaires... En CAP on parle en général de 90-95% de la FCM pour un 10km, 85-90% pour un semi et 80-85% pour un marathon. Et puis ça dépend si on parle d'entrainement ou de compétition ou autre sortie ponctuelle à forte intensité.
  4. Pour la Belgique c'est en accès libre, via un serveur "wmts". L'appli de cartographie va chercher les dalles nécessaires via des requêtes du genre [http://www.ngi.be/cartoweb/1.0.0/topo/default/3857/{$z}/{$y}/{$x}.png] puis met à l'écran les dalles dans le bon ordre ! Pour la Suisse c'est pareil, accès libre. Pour la France il faut une clés de "licence personnelle" qu'on peut obtenir sur le site de l'IGN (quand ce n'est pas bugué...) et il y a des paramètres plus sophistiqués. Mais c'est en train d'être revu, la clé de licence va être supprimée, je ne sais pas trop par quoi ça va être remplacé. Le coté un peu rebutant c'est que dans les applis compatibles avec cet usage gratuit (Oruxmaps, AlpineQuest, Osmand,... et sur PC : Mobac) il faut aller bricoler des fichier de paramètres habituellement au format xml et les mettre au bon endroit dans les répertoires du smartphone ( ça change tout le temps suivant les marques et les versions d'android) C'est là-dessus que beaucoup d'utilisateurs coincent. Il y a des applis qui proposent ça sans paramétrage complexe mais avec un abonnement payant (Iphigenie par exemple) et elles ont souvent beaucoup moins de possibilités qu'une appli "ouverte" opensource.
  5. Déjà, je ne te conseille pas celle que j'utilise 😉 Oruxmaps ( très puissant mais assez compliqué à prendre en main) Si tu connais quelqu'un qui utilise une appli et qui peut te montrer et t'aider c'est mieux de prendre la même que lui ou elle. Après ça dépend si tu veux surtout un bon fond de carte ou plutôt des propositions de parcours. Dans la liste je citerais : AllTrails, Osmand, AlpineQuest, Komoot, Fatmap
  6. Il suffit de passer en mode avion en un clic ( ce que je fais quasi systématiquement en montagne pour épargner la batterie et parce que de toutes façons il n'y a pas de réseau le plus souvent...) Tu fais bien comme tu veux mais je te conseille d'essayer ou de demander à un copain qui utilise une bonne appli ( =avec de "vraies" cartes) de te montrer. J'ai utilisé des Gps dédiés depuis l'origine (début 1990) et j'ai toujours pesté sur la lenteur désespérante de l'affichage (zoom, déplacement), la taille d'écran ridicule, l'offre indigente de cartographie ( qu'il a fallu payer des fortunes avant de pouvoir installer opentopomap ou ses variantes) et les contraintes pour charger et échanger des traces et des cartes. J'en ai gardé un pour le cintre de mon Vtt mais bien souvent j'ai en plus le smartphone dans une poche accessible dès qu'il faut vérifier l'itinéraire, trouver une variante, etc... A pied et à ski (de rando) je n'ai que le smartphone bien sûr ( + un 2e en secours dans le sac quand il y a de l'engagement) ce qui me permet d'avoir les meilleures cartes possibles ( IGN France, Belgique, Lux, Swisstopo, OpenTopo, etc...) plus plein de fonctions pour gérer les parcours et les traces et l'affichage 3D pour les parcours en montagne, le pointage facile avec distance et azimut de la route ou d'un point. J'ai payé 5 € l'appli que j'utilise, tout le reste est gratuit (pas d'abonnement pour les cartes ou autre - juste un peu de temps d'apprentissage et d'installation)
  7. Un GPS adapté à la randonnée à pied c'est un smartphone avec une bonne appli dessus ! Je ne vois vraiment pas ce qu'un Gps dédié peut amener en plus Et question prix, cartographie, fluidité, qualité et taille d'écran, fonctions, connectivité, il n'y a pas photo, un smartphone surclasse n'importe quel GPS. Pour moi il n'y a qu'à vélo que le Gps dédié reste incontournable, parce qu'il faut que l'écran soit allumé et/ou lisible en permanence et que sur le cintre il est exposé aux chocs. Et dans une certaine mesure pour des usages particuliers type expéditions longues ou en conditions extrêmes.
  8. bens

    HT/spinning...

    "pas mal" oui mais les plus relevées font mal 😉 ( ça s'appelait "SufferFest" avant, c'était assez représentatif... humour masochiste anglo-saxon)
  9. Pour ceux qui comptent y aller, anticipez pour le logement parce que c'est assez compliqué de trouver des trucs proches du départ, surtout si vous êtes un peu nombreux. Chaque année je m'y prends un peu plus tôt et il y a toujours des trucs sur lesquels je comptais qui sont déjà pleins... Après il y a toujours moyen de trouver mais ça sera loin.
  10. Ce qui prouve que le système de santé ne fonctionne globalement pas si mal malgré tous ses problèmes ! Et l'espérance de vie est très proche entre France et Belgique (+0.5 an pour la France) donc a priori pas de raison qu'en France on dépense plus pour moins bien ?
  11. En France oui mais en Belgique ? Je ne suis pas dans le milieu médical mais est-ce que ça ne se justifie pas en bonne partie par le transfert en ambulatoire d'examens et de soins qu'on faisait avant de façon plus lourde ? Et aussi le fait de ne pas trouver de personnel. Le JO ne détourneront pas les regards, la France ne va pas s'arrêter de tourner. Par contre JO ou pas la difficulté de résoudre ces problèmes restera immense, quelle que soit la couleur politique du gouvernement. Globalement la France n'a jamais dépensé autant pour la santé, l'école et la justice (+60% en 10 ans pour cette dernière)... Les dépenses de santé par habitant en France sont plus élevées qu'en Belgique (et encore plus en % de PIB)
  12. Je ne compte plus mes participations, toujours en 2 jours (sauf une fois où je me suis bricolé un 90km le dimanche) Il y a eu une ou deux éditions où le parcours était moins bien (trop roulant) mais les trois dernières étaient bien équilibrées je trouve. En fait c'est très varié. En montée il y a du plutôt roulant et au moins trois longues portions bien énergivores où le cardio est bien sollicité. Attention le final est particulièrement velu même si ils ont calmé un peu le jeu l'an dernier (il y a deux ans c'était mortel...) En descente, globalement c'est très abordable, mais là aussi trois quatre portions plus relevées, épingles pour l'une, un peu cassant pour d'autres. Il y a des SR même si ils sont en minorité donc ça passe. Perso je trouve qu'un TS XC voire un trail léger c'est nettement plus agréable pour en profiter. Autre point fort de la région : il n'y a pratiquement pas de boue même quand il beaucoup plu ( par contre si vous roulez sous la pluie prévoyez au moins un jeu de plaquettes voire deux, ça fond à vue d'oeil !) Accueil très sympa, bonne organisation, top ravitos, balisage ok (trace gps fournie ce qui est bien pratique si on a un instant d'absence...) Peu de monde le samedi, plus le dimanche mais je n'ai jamais été franchement gêné par des bouchons (l'an dernier j'ai fait le parcours du dimanche en décalé j'étais tout seul sur les 3/4 du parcours !)
  13. Moi j'ai l'impression qu'il y a eu un petit sursaut d'intérêt il y a 3-4 ans mais que c'est les "réactionnaires" qui ont le vent en poupe depuis 1 ou 2 ans : les objectifs sont revus à la baisse, les dates-butoir sont reculées, il y a de puissants mouvements contre les mesures déjà prises ou à venir et, chez nous au moins, c'est un des sujets de prédilection de l'extrême-droite populiste qui lui permet de ramasser au passage de nouveaux électeurs (anti-éoliens, pro-bagnole thermique, anti-taxe carbone) et de surfer en tête des intentions de vote. Par ailleurs autour de moi, l'utilisation de l'avion à tout bout de champ et de la bagnole que que soit la longueur de l'itinéraire est redevenu la norme, on dénigre les VE (sans avoir essayé) et on me regarde de travers quand je suggère que c'est stupide d'aller à Marseille en bagnole quand on peut faire le même trajet plus vite et pour moins cher en émettant 25 fois moins de Co2 en train... Et quand on voit ce qui se passe ailleurs ( US, Canada, Inde) et qu'on voit que les scenarios de hausse des température semblent dépassés par les mesures constatées, bah il y a de quoi se faire sérieusement du souci... A moins d'un miracle technologique, il ne va pas faire bon vivre dans les décennies à venir.
  14. Suis pas expert en trail mais à mon idée le gore-tex sur une pompe taille basse a plus d'inconvénients que d'avantages, mieux vaut de bonnes chaussettes qui resteront confortables même mouillées et qui sécheront vite. Pour le reste, vu le choix pléthorique et les pratiques très différentes qu'on englobe sous le terme "trail" ça me parait très difficile de te donner un conseil dans l'absolu. Pour moi il faut d'abord bien cerner ta pratique : caillasse ou non/ boue glissante ou non/pentes fortes ou non/distance et si possible prendre le temps d'essayer. Pour courir par chez nous ( pas en montagne ) je suis revenu aux classiques Brooks Cascadia après un essai non concluant avec des Mizuno (ma marque fétiche pour la CAP classique)
  15. Je ne sais pas trop dans quelle mesure les enduristes utilisent Strava mais moi si je voulais m'assurer qu'un chemin n'est pas un passage habituel de bikers, je regarderai la heat map vélo de Strava
×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.