Jump to content

Afin de correctement voir les membres sur la carte, merci de mettre à jour votre localisation dans votre profil :) 

Sign in to follow this  
tomcat

Rockshox Pike, entretien 50 h facile

Recommended Posts

En cette période de confinement, nous avons le choix de tourner en rond dans un bois (avec tous les risques que cela comporte), de tourner en rond dans notre appartement (avec tous les risques que cela comporte), de poireauter dans des files pour acheter 3 feuilles de PQ (avec tous les risques que cela comporte) ou alors, de profiter de la situation pour se mettre à l’entretien de son vélo avec les moyens du bord (avec tous les risques que cela comporte).

On se retrouve un peu comme dans Apollo 13 où il faut trouver quelque chose à faire avec le matériel directement à notre disposition. Bon, ok, je vous concède que DHL fonctionne encore, ce qui n’était pas le cas d’Apollo.

Dernièrement, j’ai appris que les fourches devaient être entretenues après 50 heures d’utilisation. Une utilisation n’est pas l’autre mais, grosso-modo, cela fait tous les 2-3 mois dans mon cas (fourche Rockshox Pike).

Après des études très poussées (google, quoi !), j’ai décidé de m’y mettre. Cette opération ne nécessite pas de matériel spécifique et n’est vraiment pas compliquée à faire. Elle consiste à vérifier/nettoyer/remplacer les joints racleurs et les mousses ainsi qu’à renouveler l’huile de lubrification.

 

Internet regorge de tutos mais mon propos est plutôt de vous convaincre que cette opération est aisée à faire et que sauter le pas du do-it-yourself est vraiment à la portée de tout le monde.

Il s’agit bien ici de l’entretien des 50 h. Celui des 100 et 200 sont plus complexes.

 

Le matériel nécessaire est le suivant :

-          Une clé Allen de 2.5 et une de 5

-          Un marteau (pas le truc qui vous sert à enfoncer les clous mais un maillet « doux » en caoutchouc)

-          Une seringue (graduée)

-          Une pompe haute pression (qui sert à gonfler les suspensions)

-          Un gobelet (propre)

-          Un bac ou un seau en plastique de la largeur de votre fourche.

-          De l’huile Rockshox OW-30 (23 € /litre)

-          De la graisse spécifique. SRAM appelle cela Butter Grease (00.4318.008.001 8€ le pot)

-          Un pied d’atelier

-          Une loque propre (non plucheuse) et une tige en plastique d’une cinquantaine de cm.

-          De l’alcool isopropylique

-          Une baguette en plastique d’une cinquantaine de centimètre (style tuteur à plante).

-          Du papier de nettoyage (essuie-tout)

-          Kit de joints, deux mousses, deux joints racleurs. Réf Sram : 11.4018.028.013 (13 €)

Ce n’est que du matériel de base, non spécifique.

La première chose à faire est de démonter la fourche du vélo et de l’installer sur le pied d’atelier. Installez la fourche avec la tête en bas (les fourreaux plus haut que le pivot de la fourche). Ensuite, il faut dégonfler la fourche avec la pompe HP en prenant le soin préalable de noter la pression actuelle.

Ensuite, il faut enlever le bouton de réglage du rebond (le gros téton rouge) avec la clé Allen de 2.5 en dévissant la petite vis latérale (inutile de l’enlever complètement).

pike 1.png

 

Sous ce bouton, vous trouvez un boulon que vous dévissez partiellement (quelques tours) avec la clé de 5.

pike 20.pngSur l’autre bras, vous dévissez également partiellement le boulon noir.

Avec le maillet, frappez (pas comme un malade) les boulons qui ont été partiellement dévissés. Cela va désengager la partie basse de la fourche. Vous pouvez maintenant dévisser complètement les deux boulons.

pike 3.png

 

Installez le seau sous les fourreaux et retournez la fourche (fourreaux vers le bas) et désengagez les fourreaux sans les enlever. L’huile qu’ils contiennent va maintenant s’écouler dans le récipient. Laissez bien couler tout ce qui peut en sortir.

Enlevez ensuite complètement les fourreaux en prenant soin de ne pas accrocher les plongeurs.

pike 4.pngpike 5.png

L’entretien des 50 heures prévoit de nettoyer les mousses de lubrification qui se trouvent en dessous des joints racleurs (parfois appelés joints SPI).

 

Il faut cependant vérifier visuellement l’état de ces joints racleurs. Si ceux-ci doivent être remplacés, il faut d’abord les enlever. Pour cela, je prends un démonte-pneu ou une clé plate de 20 que j’utilise comme un décapsuleur en l’appuyant sur le bord opposé du joint en faisant levier. Il n’est pas conseillé de se servir d’un tournevis pour ne pas endommager les fourreaux.

pike 6.pngpike 7.png

  

Si les joints sont en bon état, laissez-les en place et retirez les mousses à l’aide d’une pique puis nettoyez les avec de l’alcool isopropylique dans une feuille de papier absorbant. Personnellement, quand ils ne sont plus très propres, je préfère les remplacer.

pike 8.pngpike 9.png

Pendant qu’ils dégorgent, profitez-en pour dégraisser les plongeurs et l’intérieur des fourreaux avec de l’alcool isopropylique. Pour ces derniers, vous pouvez utiliser la tige et la loque pour bien nettoyer l’intérieur.

 

Une fois secs, laissez tremper les deux mousses dans le gobelet rempli d’un fond d’huile OW-30. L’idée est de saturer les mousses en huile.

pike 11.png

 

Si vous remplacez les joints racleurs, préparez les nouveaux joints en enlevant d’abord le ressort et en badigeonnant l’extérieur avec du beurre Sram (butter grease).

 pike 12.pngpike 13.png

 

pike 14.png

Sram propose un outil spécial (15 €, référence 11.4015.206.000) pour replacer le joint. L’avantage est qu’il le positionne exactement de niveau. Cela dit, vous pouvez également utiliser un bout de tuyau en pvc ( 2.5 € au brico). Mais il faut vous assurer que le joint est bien d’aplomb et pas trop enfoncé.

pike 15.png

Replacez ensuite le ressort.

 

Installez les deux mousses bien imbibés d’huile en vous assurant qu’ils sont bien positionnés, sans être tordus.

Appliquez une bonne couche de beurre Sram à l’intérieur des joints racleurs. Ne regardez pas à la quantité.

pike 16.png

Nettoyez correctement les plongeurs avec de l’alcool isopropylique.

 

 pike 17.png

 

 

Saisissez ensuite les fourreaux à deux mains et enfilez-les sur les plongeurs. Il faut bien prendre soin de faire entrer les deux plongeurs simultanément sans plier les joints racleurs.

N’enfilez pas les fourreaux à fond mais laissez un espace d’un centimètre de manière à pouvoir injecter l’huile par le bas des fourreaux.

Remarque : inverser les fourreaux est très aisé (croyez-moi). En cas d’inversion, vous ne pourrez pas replacer le boulon de réglage du rebond.

pike 18.pngInclinez la fourche de manière à ce que le pivot soit plus bas que les fourreaux.

Remplissez la seringue d’huile Ow-30. Vous devez injecter 5 ml d’huile dans le fourreau de droite et 15 ml dans celui de gauche. Il faut prendre soin de bien respecter ces proportions sous peine d’endommager la fourche. La quantité d’huile à injecter dépend du modèle de fourche.

pike 19.png

Enfoncez ensuite complètement les fourreaux

 

Sur le fourreau gauche, revissez le boulon (noir) avec la clé de 5mm. Le couple est de 7.3 Nm.

Sur le fourreau droit, revissez le boulon (argenté) avec la clé de 5mm. Le couple est également de 7.3 Nm.

 

Sur le fourreau droit, réinstallez l’écrou de réglage du rebond (rouge) avec la clé Allen de 2.5 mm. Le couple de serrage est de 1.1 Nm.

Regonflez ensuite votre fourche à la pression que vous aviez notée.

Je vous conseille de laisser reposer votre fourche pendant une nuit afin de vous assurer qu’il n’y a pas de fuite.

 

Remarque : j’ai piqué plusieurs de ces photos du site internet de Sram (= Rockshox). J’espère qu’ils ne m’en voudront pas.

 

 

 

pike 2.png

pike 10.png

Edited by tomcat
  • Like 2
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et pour les fox ?

Envoyé de mon WAS-LX1A en utilisant Tapatalk

Share this post


Link to post
Share on other sites

Attention, faut faire gaffe en enlevant les joints racleurs, faut faire ça avec un outil en plastique ou mettre un chiffon.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Attention nr2 v alcool isopropylique, ce n'est pas du nettoyant frein. Ce dernier est rempli de solvants bien mordants 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 30 minutes, spin a dit :

Attention nr2 v alcool isopropylique, ce n'est pas du nettoyant frein. Ce dernier est rempli de solvants bien mordants 

Bien vu ... j'adapte 😉

Merci

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.