Welcome to Belgium Mountain Bikers

Inscrivez-vous dès maintenant pour accéder aux fonctionnalités des forums. Une fois enregistré, il vous faudra vous présenter, et votre présentation sera validée manuellement par un administrateur. Vous serez en suite à même de contribuer au site en soumettant votre propre contenu et en répondant au contenu existant. Vous pourrez également personnaliser votre profil, recevoir des points de réputation comme récompense au contenu soumis, mais également communiquer avec les autres membres via la messagerie privée, et plus encore ! Ce message disparaitra dès que vous vous serez inscrit.

Matt

Membres réguliers
  • Compteur de contenus

    328
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

101 Excellente

À propos de Matt

  • Rang
    VMB: Very muddy biker
  • Date de naissance 09/07/83

Informations de profil

  • Ville
    Spa
  • Intérêts
    Rallye, VTT
  • Prénom
    Mathieu
  • Bike(s)
    Spe Epic, Corratec superBow

Visiteurs récents du profil

749 visualisations du profil
  1. Petit retour sur ce Raid des Hautes Fagnes 2017. Inscrit sur le 63km, je me présente à mon Box, 2e vague. ça fait 10minutes qu'il ne pleut plus... Pour l'occasion j'ai révisé un peu mon Epic: nouveau boitier de pédalier, j'ai changé les plaquettes arrière, vidangé ma fourche au niveau des fourreaux. Par rapport à 2016 où je découvrais l'épreuve (1er marathon chronométré), je fais 10kg de moins et je pars avec un 30-10/42 au lieu d'un 28-11/42 A 15 minutes du départ, je me dis que vu la quantité d'eau tombée en matinée, le terrain sera quand même fort boueux. Les 2kg dans la roue avant seront de trop. Je dévisse le capuchon de valve et là c'est la partie supérieur de la valve tubeless et le capuchon qui viennent d'une pièce: pshiiiit. Le temps de la remettre en place, le pneu est plat. On reste calme... Les autres autour se marrent mais personne ne me proposera de l'aide. RAF, j'ai ce qu'il faut dans mon sac. Je démonte la valve, dévisse le capuchon, remets la valve et sors ma petite pompe équipée d'un mano. Merci la jante Crest et le Ground Control de chez Spe qui claque même avec une mini-pompe... La vague avance à ce moment là vers la ligne de départ: 10min... Calmement, je remets 1.7kg. Je range mon bordel, allume la GoPro ... 2min. Je suis prêt, l'adrénaline est au top... Vu le terrain, j'ai vachement bien fait de mettre moins à l'avant. Pan ! Départ... je sais que je ne dois pas trainer dans la première côte sinon se sera bouchon et re-bouchon peu après. Je monte bien, les gens autour poussent fort. Première sapinière en descende ... le mec devant pas à l'aise se fait peur, bloque les freins, je l'évite de justesse mais pas la racine mouillé en travers qui suit. Patatra, je remonte aussi vite sur mon vélo que j'en suis tombé, sans bobo. Va falloir que je pense à me forcer à mettre une distance de sécurité. Toute la course, je gère mon effort dans les côtes, mets un bon rythme dans le technique et je n'ai jamais autant lancé de "come on !" dans les descendes. Un peu frustrant de devoir freiner là où je peux avancer un peu. Cependant, jamais je ne suis agressif avec les autres et je ne tente pas des trucs dangereux pour doubler. On bosse pour la plupart le lundi et y a des pères de famille ... aucun de nous ne sera champion du monde ! Le truc marrant c'est de sentir autant l'odeur des freins des précédents en bas des grosses descendes. ça donnait un petit côté "racing" au truc Mes enfants sont sur le parcours pour me donner un peu de motivation... et ça fonctionne à merveille. Toutes les côtes qui ont eu ma peau l'année passée passent sur le vélo. Je m'arrête à chaque ravito où je prends le temps de bien manger et bien boire. Jamais je ne regarde l'heure. A 15km de la fin, ça commence à tirer dans le haut intérieur des cuisses. Je n'ai pas oublié la dernière côte du parcours alors je m'économise. Au dernier ravito, je remarque que ma fourche Reba est affaissée à la moitié. Je terminerai en mode bloqué pour la préserver... la faute à 5ml d'huile en trop dans le fourreau du Solo air... Je vous raconte pas les bras après ... Dans la dernière bosse pleine de racines, je mets le pied à terre suite à un déraillement: bardaf, c'est la crampe ! 3 minutes d'arrêt et ça repart. J'ai déraillé 3 fois avec mon ensemble GX. C'est dire la quantité de boue et de racines sur ce super parcours ! Juste avant la dernière descende, ma poche d'eau de 2.5l est vide. Bien géré le truc... ouf ! Je me suis fait un "à fond" bidon Etixx après la ligne d'arrivée Je finis à fond les ballons dans la dernière descende, manque de me cartonner en évitant un gars: big jump dans les grosses pierres avec une Reba rigide... Ouch ! Petit sprint dans les derniers 100m et finish ! Je coupe mon Garmin et là, surprise: Je suis parti à 10h10 et il n'est pas encore 15h ! En 2016 j'avais mis 5h58 avec un objectif de 6h. Cette année j'espérai 5h30, 5h si full sec. Je fais 4h43 et je suis 193e sur 500. Soit 120 places de mieux qu'en 2016. Bref ... Enchanté de ma progression ! Comme d'hab', le parcours est très dur et très beau, super bien organisé, rien à redire. C'était top, vivement 2018 !
  2. Idem, après le 45 des Cimes de Waimes. Espérons qu'il continue à faire sec d'ici dimanche. J’attaque avec un 30 dents cette année
  3. Très bonne rando, terrain bien exploité malgré la difficulté d'obtenir des autorisations. Je dirai que pour ceux qui sont devenus amoureux du coin hier, vous avez vu 50% de ce qui est possible sur ce versant. Et il y a en 2 autres (le nord et l'est) tout aussi bien
  4. Elle m'a fait sourire
  5. Boh... version PC: en haut à gauche : menu sous l'avatar: paramètres > sexe (survoler avec la souris et cliquer sur le petit crayon à droite)
  6. Un truc qui manque su Strava, c'est la différenciation des activités entre route et / vtt et électrique ou non. ça serait tellement plus simple et ça frustrerai moins de monde. Mais iIls ont gardé les choses simples, peut être par opposition à un Runtastic justement. Sinon, je rejoins @jeanphi500 sur le côté "petites bourres sympa entre Bikers d'une même région".
  7. Heureusement qu'il y a les viandars chasseurs pour réguler les populations de sanglier.
  8. Faut voir après le premier virage-grosse-corde
  9. PFP peut aller se rhabiller avec son Opel Adam Vive l'inter-saison !
  10. Merci pour l'invitation ! Je dois voir ce que le fréro en pense ;-) Je vais essayer d'être là !
  11. Hello, Je tente ma demande dans ce topique plus approprié car j'ai 2 questions aujourd'hui: - Ensemble K7 XT CS-M8000 11V et Plateau SRAM Narrow-wide. Sur la description de la K7, il est mis "Chaine HG only" et sur le plateau "Chaine SRAM only". Quelle chaine mettre ? Une SRAM ou une Shimano ? J'avais ce précédent montage avec une chaine SRAM PC-xx1. Je me tâte à prendre une cassette Sram XG-1150 mais qui nécessite alors le body Hope XD. Mais ainsi je serais en full SRAM et fini les prises de têtes... - L'axe de mon pédalier GX 1400 est marqué au niveau de la portée des plastiques du boitier PF30 SRAM d'origine. L'anodisation a fichu le camp et je sens une différence de niveau quand je passe un ongle. J'ai pas vraiment de jeu et l'ensemble tourne bien. Mon futur boitier de pédalier, pour le printemps, sera un Wheels MFG avec des roulements directement en contact avec l'axe du pédalier (à contrario des SRAM qui ont un cache plastique entre l'axe et le roulement). D'où ma question: pédalier fichu ou pas ? Merci les experts !
  12. Edit: Question posée dans le topique adéquat:
  13. Oui, c'est inévitable je pense. Elle doit être centrée sur le 6e pignon en partant du bas.
  14. J'ai un Epic comp carbon 2015 Je dirai que c'est un super vélo, l'Epic... carbon. Les seuls composants en commun entre mon 2015 et l'Alu 2017 sont la fourche Reba et le mini-brain fox qui font très bien leur boulot. Il y avait les roues aussi mais je garde la monte d'origine pour l'hiver. Elles sont plutôt lourdes mais pas loin des DT Swiss 1900 en terme de qualité. L'alu n'est pas mal équipé (j'ai jamais testé les freins M508) mais pour 2800€, ça pique un peu. A essayé je dirai !